Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

Bravo les jeunes

  par Céline Jacques 

Les jeunes ados sont remplis d'idées géniales et de trouvailles de toutes sortes. J'ai eu le grand bonheur de participer à l'une de leurs initiatives que je prends grand plaisir à partager avec vous. Un beau matin, je reçois un courriel de l'association des écrivains dont je fais partie, qui me fait parvenir une invitation venant de deux jeunes adolescentes d'une école secondaire de ma région : Tanya Froedrich et Marie-Ève Lacasse. Celles-ci sont supervisées par leur professeur Brigitte Dumoulin qui sait encourager le leadership de ses élèves afin qu'elles puissent mener à bien leur projet. Elles ont eu l'idée super intéressante de mettre sur pied un PETIT SALON DU LIVRE dans l'une des grandes salles de leur école en invitant les auteurs de la région à y participer.

Au début, j'avoue que j'avais quelques hésitations. Après tout, mon lectorat n'était pas nécessairement celui des jeunes, étant principalement une auteure de livres spirituels. Mais la petite voix de mon intuition insistait « Céline, vas-y donc, il ne s'agit que d'un après-midi, de 13 h à 16 h, et je te promets que tu vas y vivre une très belle expérience ». Je suis de par nature ouverte à accueillir de nouvelles expériences, donc, histoire de satisfaire ma partie rationnelle, je décide d'entrer en communication avec l'une des organisatrices, Tanya, afin de mieux évaluer cette démarche avant de me lancer dans cette petite aventure.

Ce n'est pas que l'idée de rencontrer les jeunes ne m'attirait pas, mais, la vie étant ce qu'elle est, prendre un après-midi de congé signifie réaliser du bénévolat, sans nécessairement obtenir une contrepartie rémunérée. Toutefois, j'étais animée du désir de permettre à ces jeunes d'en savoir un peu plus sur le métier d'auteur ou d'écrivain. Lors de mon entretien téléphonique avec Tania, j'ai eu le plaisir d'y découvrir une très belle personne dont la passion de la lecture et son grand désir de la partager firent tomber ma dernière résistance et m'encouragèrent à m'y investir pleinement à mon tour.

LE 22 MARS TOUT COMMENCE À L'ÉCOLE SECONDAIRE

Je me retrouve donc en ce 22 mars 2012 à l'école secondaire Frenette située à St-Jérôme. Nous connaissons ce jour-là une journée de printemps absolument exceptionnelle. J'avais eu quelques difficultés pour trouver du stationnement aux abords de l'école tout comme c'était également le cas pour un autre auteur qui eut l'extrême gentillesse de me prêter main-forte afin de hisser mon petit chariot jusqu'à l'entrée principale. Il faut dire que des valises de livres, ce n'est pas particulièrement léger même si on n'apporte que le minimum d'exemplaires. J'ai quand même cinq publications à mon actif et j'apportais, juste au cas, six copies de chacune, donc une trentaine de livres avec quelques photocopies qui en résumaient la présentation. Le tout devenait tout de même assez lourd à trimballer. Heureusement, aussitôt arrivée à la porte avec mon matériel, deux professeurs sont venus m'accueillir en réquisitionnant les services de deux beaux jeunes garçons volontaires pour soulever mon chariot dans les marches d'escalier afin de me conduire à bon port.

UN SI BEL ACCUEIL DES ADOS RESPONSABLES

Dès mon entrée dans la salle prévue pour le Salon du livre, Tanya et Marie-Ève sont venues m'accueillir avec leurs plus beaux sourires, désireuses de m'offrir leur soutien inconditionnel. J'étais heureuse d'avoir pensé à emporter des nappes, car les trois autres auteurs ainsi que la maison d'édition présente regrettaient de ne pas y avoir pensé. J'avais réservé deux tables afin de pouvoir y disposer quelques articles journalistiques sur l'évolution de ma carrière. Chacun de ceux-ci y présentait une photo antérieure de moi. Par contre, le fait d'avoir maigri de plus de 164 livres faisait en sorte que personne ne m'y reconnaissait. Je me fis donc un devoir d'expliquer mon étonnante transformation. Chaque jeune se montrait intéressé et curieux d'apprendre en me bombardant de questions, et j'avoue que j'adorais leur soif d'en savoir davantage. Cet enthousiasme de leur part devenait particulièrement contagieux.

TROUVER COMMENT ABORDER CES BEAUX JEUNES

Je compris que la meilleure façon d'entrer en contact avec eux était surtout de faire preuve de simplicité, mais en même temps de mettre en valeur ce qui me démarquait suffisamment pour susciter leur désir de m'interroger. J'ai donc opté de les aborder en leur présentant une photo de moi « aujourd'hui » suivi de celle que j'étais autrefois. La majorité était si épatée qu'il y a même des groupes qui spontanément m'ont chaleureusement applaudie. Ce geste admiratif de leur part m'avait tellement touchée que j'en avais les larmes aux yeux.

COMPRENDRE LEUR MODE DE PENSÉE

Il faut aussi comprendre leur mode de pensée. Certains, je le ressentais, mouraient d'envie de s'emparer du dépliant explicatif sur mon livre maigrir, mais hésitaient craignant de subir une quelconque raillerie du groupe. J'ai réfléchi au fait d'être moi-même une grand-maman de neuf petits enfants. Ceux-ci me démontrent une profonde affection et se sentaient vraiment tristes autrefois lorsque mon obésité morbide minait ma santé de toute part. Je dis donc à ces jeunes : « Si vous avez une grand-maman que vous aimez beaucoup, qui est un peu rondelette et que vous souhaiteriez vraiment voir plus en santé, alors donnez-lui ce dépliant, car il pourrait bien faire une belle différence dans sa vie. » L'idée que le geste sera perçu comme devant aider grand-mère eut un impact immédiat. Mes petits dépliants se sont tous si bien envolés qu'il m'en a manqué.

CERVEAU GAUCHE ET DROIT 

Après cette introduction, disons plutôt punchée, je présentais mes qualifications. Je suis auteure de cinq publications que je résume rapidement tout en spécifiant que ma spécialité était de réaliser du COACHING EN CHOIX DE CARRIÈRE. Lorsque je prononçais ces mots, j'attirais davantage l'attention du professeur qui accompagnait les élèves que ces derniers. Évidemment, je me plaisais à expliquer qu'une partie de moi utilise son CERVEAU GAUCHE de façon analytique et rationnelle, dans le sens que je possède une formation universitaire de cinq ans comme d'andragogue (c'est-à-dire spécialisée dans la formation des adultes). Puis, en référence aux articles journalistiques, je complétais en spécifiant que j'utilise tout aussi bien mon CERVEAU DROIT pour le développement intuitif, créatif, imaginatif de mes écrits en les imprégnant de spiritualité. Puis, je clôturais sur ces deux aspects en précisant que le propre d'un AUTEUR EST JUSTEMENT de parvenir à utiliser habilement CES DEUX CÔTÉS À LA FOIS. Son rationnel (cerveau gauche) lui permet de réaliser toutes les recherches nécessaires assurant ainsi une grande crédibilité à l'œuvre qu'il écrit, mais aussi son cerveau droit responsable de la qualité créative et émotionnelle de l'histoire qui nous porte à rêver d'un autre univers où l'imagination prend toute la place. J'utilise ces deux compléments en ayant à la fois un pied bien ancré dans l'univers académique universitaire et un autre dans le domaine dit plus abstrait de la spiritualité ésotérique. 

Les élèves me questionnaient pour savoir comment on fait justement pour développer les deux côtés de notre cerveau. Est-ce que cela est essentiel pour devenir un auteur? Certaines personnes naissent-elles avec ce talent? Bref, plus je recevais de questions et plus j'étais passionnée par le fait de me retrouver en leur compagnie.

LE NOMBRE DE JEUNES VISITEURS

Au départ, je n'avais pas très bien compris combien de jeunes visiteurs je pouvais m'attendre de rencontrer. Je croyais qu'il y en aurait tout au plus entre vingt et quarante. Quelle ne fut pas ma surprise de constater avec bonheur que ce nombre était associé non pas à la totalité des visiteurs de la journée, mais bien au nombre d'élèves par classe. Ainsi, toutes les classes de l'école sont venues me rencontrer à tour de rôle. Je dois vraiment lever mon chapeau aux organisatrices, car la planification des entrées et sorties de chaque groupe était si parfaitement coordonnée que je n'ai pour ainsi dire JAMAIS vécu le moindre temps mort. Je leur adresse mes chaleureuses félicitations, car cet aspect a énormément contribué au succès de la journée. Nous avions en chaque occasion la chance d'échanger avec un petit groupe à la fois et c'était vraiment parfait.

Lorsque la journée s'est terminée, j'étais la toute première extrêmement surprise de constater à quelle rapidité les trois heures s'étaient écoulées. J'aurais continué sans me lasser. Juste avant de ramasser mon matériel, trois professeurs sont revenus me voir et nos échanges furent extrêmement enrichissants. J'étais vraiment comblée d'avoir vécu une telle expérience. La petite voix de mon intuition ne s'était pas trompée.

POURQUOI J'AI ÉCRIT CET ARTICLE

La raison principale pour laquelle j'ai écrit cet article est AVANT TOUT dans l'espoir que d'autres écoles secondaires puissent emboîter le pas et ainsi RÉPÉTER UNE SI BELLE INITIATIVE. Les jeunes sont notre espoir de demain. Nous nous devons de leur donner le goût, dès à présent, d'entretenir leur soif d'apprendre, de savoir et de découvrir des auteurs tout en leur insufflant le désir d'en devenir un à leur tour. Ce sont ces futurs écrivains en herbe qui deviendront de grandes sources d'inspirations pour l'humanité. Et si ces petits salons du livre en milieu d'écoles secondaires parvenaient justement à contribuer à faire ne serait-ce qu'UNE SEULE DIFFÉRENCE dans la vie d'un étudiant, alors ceux qui en auront eu l'initiative auront contribué à leur offrir un immense cadeau de la vie.  
 
Je tiens à remercier Tanya et Marie-Ève tant pour leur initiative, leur grande gentillesse que pour leur totale disponibilité ponctuée de petites attentions, cafés, etc. Je remercie également l'un des auteurs présents, M. Lucien Couture, pour sa précieuse collaboration et pour avoir accepté que nous échangions l'un de nos produits. Je remercie grandement les trois professeurs qui sont venus me rencontrer à la toute fin pour manifester leur appréciation de ma présence. Tout cela a vraiment rendu ma journée magique à tous les plans. Et finalement, merci à vous, chers lecteurs, de partager avec votre entourage l'idée de MULTIPLIER CE GENRE DE PROJET partout où vous pourrez en parler. Invitez-moi et j'y serai. Au plaisir.
 

Le livre de 304 pages
« Comment Reconnaître et Créer
Vos Coïncidences Magiques »
épanouira votre vie à son maximum
plusieurs centaines de témoignages le prouvent
Mme Céline Jacques   (450) 592-2668
pour voir les sites de nos collaborateurs