Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

COMMENT RELAXER ALORS
QUE LE TEMPS NOUS ÉCHAPPE CONSTAMMENT

  par Céline Jacques 

Est-il encore possible de parvenir à se relaxer dans un monde où le temps ne cesse de nous échapper? Je vais tenter d'explorer cette dimension dans la présente chronique.

Évidemment, juste de parvenir à trouver le temps d'arrêt nécessaire pour partager ma vision de la question requiert déjà en soi une certaine discipline. Dans le même sens, je ne doute pas un instant que le choix que vous faites de vous pencher sur ce texte exige de votre part une disponibilité qui impose également de mettre de côté des tâches en attente.

Et nous voilà au cœur de la question : « COMMENT établir certains choix et en faire des priorités en rapport à d'autres? »

TOUT REPOSE SUR UNE QUESTION D'ÉQUILIBRE.

Pour certains, et je fais justement partie de cette catégorie, j'ai vraiment tendance à privilégier d'investir avant tout dans les tâches qui ne peuvent attendre. Mais je constate que plus on avance et plus le temps nous échappe. C'est rendu à un tel point que je me retrouve chaque jour avec la multiplication de priorités qui ne peuvent être repoussées au lendemain si bien que le temps de relaxer disparaît complètement. À un tel point, dis-je qu'il me suffit de poser ma tête sur l'oreiller pour aussitôt tomber endormie tant mon système nerveux éprouve le besoin de récupérer à tout prix.

Mais aurions-nous un avantage tangible à nous offrir une ou deux minis périodes de relaxation? Et celles-ci pourraient-elles être plus bénéfiques que la satisfaction de s'être libéré de courtes tâches disparaissant de nos préoccupations immédiates?

Faut-il choisir entre reposer notre cerveau 10 minutes à raison de deux fois par jour ou bien investir ce 20 minutes à régler une urgence? Vous allez me répondre que tout dépend de l'urgence, et vous avez parfaitement raison. Certaines urgences sont incontournables parce que, si on les néglige, les conséquences peuvent rapidement devenir disproportionnées. Par contre, il y a également des tâches qui sont moins urgentes et que nous pouvons reporter à quelques jours sans conséquence dramatiques. Par exemple, choisir de reporter vos brassées de lavage en comparaison de devoir faire réparer un problème de voiture compromettant votre sécurité.

Donc, nous savons assez facilement distinguer l'urgence essentielle d'une priorité à court terme d'une tâche nécessaire sans conséquence dramatique. Évidemment, cela ne signifie pas que la dernière ne vous empoisonnera pas la vie en se rappelant constamment à vous pour vous signifier à quel point le temps vous fuit; mais on voit tous de quoi je parle.

Cependant, ce que nous percevons avec moins de précision, c'est : « POURQUOI devrions-nous accorder de l'importance à se RELAXER autrement que de simplement dormir la nuit? »

LES BIENFAITS DE LA RELAXATION SONT NOMBREUX ET TROP MÉCONNUS.

Tout d'abord, établissons ce qu'on entend par RELAXATION. Certes, si vous êtes particulièrement fatigué, il suffira de très peu de relaxation pour tomber endormi. Toutefois, à mes yeux, relaxer est avant toute chose s'offrir de petites occasions de décrocher de nos obligations quotidiennes, même à raison de moins de cinq minutes à la fois, au besoin.

Je vous fais un aveu bien pieux. Je suis une workaholic, c'est-à-dire que travailler est tellement indispensable à ma vie qu'il est pratiquement une drogue. Ne pas travailler est pour moi une véritable perte de temps de sorte que, sans même m'en rendre compte, je me rajoute constamment toutes sortes d'obligations qui ont pour effet de raccourcir le temps qu'il me reste pour les accomplir. Je suis épuisée juste de toujours courir après chaque seconde qui passe. Mais, en même temps, je ne dois pas être la seule, car plusieurs de mes connaissances m'ont laissé à penser que, pour leur part, elles n'ont pas nécessairement ajouté de nouvelles tâches à leur vie et pourtant elles ont toutes la certitude qu'elles ne parviennent plus à passer au travers comme auparavant.

LA COMPRESSION DU TEMPS

Que se passe-t-il? Oui, il y a effectivement une compression du temps qui se produit. Curieusement, lorsque nous avons passé le cap du 21 décembre 2012, la fin du monde ne s'est pas produite, mais le monde tel que nous le connaissions ne s'en est pas moins transformé pour autant. Les prophètes nous avaient bien prévenus depuis plus d'une trentaine d'années qu'à l'arrivée de cette période le temps se trouverait compressé. Aujourd'hui nous ne pouvons qu'en faire l'expérience déroutante. Je ne connais pas une seule personne qui ne l'ait ressenti d'une façon ou d'une autre.

Mais je n'ai pas l'intention de m'étendre sur le sujet de cette compression du temps du simple fait que je ne possède pas suffisamment d'éléments pour proposer certaines hypothèses. Toutefois, que nous le voulions ou non, nous sommes nécessairement sensibles à cette nouvelle réalité. C'est justement POURQUOI le fait de s'interroger sur les bienfaits de la relaxation prend, à mon sens, une importance majeure. Elle sert justement de CONTREPOIDS à cette sorte de frénésie qui crée un stress involontaire, dans lequel le manque de temps nous plonge quotidiennement.

J'en reviens donc au fait que, pour une workaholic comme moi, m'arrêter de travailler est en soi l'une des choses les plus difficiles à faire. De ce fait, mon corps et mon système nerveux ne cessent d'encaisser les exigences que je m'impose. Curieusement, lorsque je dépasse les bornes, par exemple en étant rivée plus de dix heures de suite à mon écran d'ordinateur en grignotant quelques carottes bio sur le coin de mon bureau pour sauver du temps, je sors si bien de la réalité que je ne me rends pas nécessairement compte que j'en fais trop. Chaque fois, infailliblement, je reçois la visite de ma petite chatte qui miaule timidement en réclamant que je la prenne pour lui faire quelques câlins.

Auparavant, je trouvais que cela allait me ralentir dans ma tâche, mais maintenant j'ai compris que c'est un service qu'elle me rend. Le chat dans une maison est responsable d'éliminer les ondes négatives qui sont susceptibles de vous perturber. Évidemment, je n'ai aucune étude pour étayer cette certitude, mais c'est une perception très nette de mon intuition. Donc, je l'aide à accomplir sa tâche. Je laisse l'ordinateur environ quatre à cinq minutes et je la laisse grimper sur mes genoux. Je la flatte, en appréciant à quel point sa fourrure est soyeuse comme du velours. Elle ressent qu'elle m'apaise et me gratifie d'un doux ronronnement en reconnaissance de mes câlins. Ce geste naturel de caresser son animal favori est déjà une forme de relaxation, car cela vous permet de décrocher temporairement de ce que vous faites. Ne refusez jamais la demande de votre chat lorsqu'il réclame votre attention, car vous n'avez même pas idée du bienfait qu'il est en mesure de vous apporter lorsqu'il le fait. J'ai aussi réalisé que, bien souvent, c'était justement dans ces moments-là que surgissaient de nulle part des idées créatives les plus inspirées ou bien des solutions à des problèmes qui en fin de compte me sauvaient beaucoup de temps par la suite.

Donc, notre intuition, notre cerveau, notre physique ont tous véritablement besoin de ces minis temps de pause qui sont autant de portes ouvertes nous permettant d'attirer exactement ce dont nous avons le plus besoin. Un peu comme une sorte de raccourci pour justement atteindre la destination recherchée en perdant moins de temps pour y parvenir.

La dernière fois que j'ai pris plaisir à réaliser ces minis pauses avec ma petite chatte, j'ai laissé ma pensée flotter sur les derniers événements qui venaient si brutalement de bousculer ma vie. Hier, j'ai appris le décès de ma très grande amie, Francine Paradis. Je dirais même la plus ancienne de mes connaissances puisque notre relation date des années 70. Ce n'est pas peu dire. Je sais qu'elle a lutté à trois reprises pour vaincre le cancer et que, cette fois-ci, son système immunitaire affaibli n'a pas réussi à gagner sa bataille. Ç'a été tout un choc pour moi d'autant plus que c'est la deuxième grande amie extrêmement proche qui meurt en moins d'un an. Automatiquement, la culpabilité m'est montée à la gorge. J'aurais dû l'appeler plus souvent; j'aurais dû passer un peu de ce temps si rare à ses côtés. Comment survivre au fait que j'aurais tant voulu… mais qu'il est, hélas, maintenant trop tard pour le faire?

Résultat : le seul fait de m'en vouloir m'a valu dès le lendemain, à cause d'un faux mouvement, le pincement d'une vertèbre dont la douleur fut si violente que j'ai dû m'immobiliser complètement durant deux jours. Deux longues journées où je me retrouve en repos forcé. J'avais tellement hâte de retrouver la santé, mais la vie savait ce qu'elle faisait. Elle me donnait l'occasion de faire une pause pour accepter de traverser plus sereinement ce deuil qui me faisait tellement de peine.    

Avec tout ce temps à ma disposition, je me suis rappelé les moments de tendresse qui avaient permis de tisser nos liens d'amitié et combien ceux-ci m'avaient été précieux. J'ai aussi réalisé que chacun d'eux avait été composé uniquement de moments de détente, donc de moments privilégiés de relaxation.

Et j'ai alors compris une chose. Certes, le travail est important et essentiel à ma vie, mais ces moments de détente et de relaxation représentent finalement les TRÉSORS de notre existence. Si ma vie devait s'arrêter soudainement, sans que j'y sois le moindrement préparée, je garde l'intime conviction que les souvenirs les plus précieux que j'apporterais avec moi seraient précisément ces moments où j'ai pris le temps de me détendre, de relaxer, finalement d'AIMER afin de mieux apprécier la valeur de ces instants magiques de la vie.

Oui, il est possible que vous couriez vous aussi dans tous les sens afin de rattraper le temps. Toutefois, si vous prenez DEUX À TROIS PAUSES QUOTIDIENNES DE CINQ MINUTES CHACUNE pour vous détendre, il est bien possible que celles-ci vous apportent finalement plus que tout ce que auriez osé imaginer.

 

Le livre de 304 pages
« Comment Reconnaître et Créer
Vos Coïncidences Magiques »
épanouira votre vie à son maximum
plusieurs centaines de témoignages le prouvent
Mme Céline Jacques   (450) 592-2668
pour voir les sites de nos collaborateurs