Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

Donnez au suivant

 

  par Céline Jacques 

Avez-vous déjà entendu parler de cette approche? Ce sujet fut l'objet d'un film très intéressant qui donna également lieu à une émission de télévision.

Mais est-ce bien quelque chose de nouveau? Dans nos lointaines campagnes, nos ancêtres, jadis, accueillaient en leur demeure un mendiant de passage afin d'attirer la clémence du ciel pour de meilleures récoltes à venir. Parfois, je m'interroge s'il reste quelque chose de ces mœurs? Je crois bien que oui, mais tout cela s'est aujourd'hui transformé en une sorte de guignolée pour les pauvres et les nécessiteux.

Le fils de mon conjoint me racontait l'hier dernier qu'il avait emmené son plus vieux pour contribuer bénévolement à la distribution des paniers de Noël pour les familles pauvres des environs. Quelle extraordinaire expérience son fils en retira. Il prit vraiment conscience de la chance incroyable qu'il avait et qui n'était pas nécessairement le lot de plusieurs. La lumière dans les yeux de ces petits enfants qui manquaient de l'essentiel et qui s'exclamaient de joie à la vue d'une belle dinde le fit beaucoup réfléchir. De plus ce jour, il comprit qu'il faisait vraiment partie des personnes choyées de notre société alors qu'il lui avait été bien facile de l'oublier.

À vrai dire, le titre de cette chronique aurait tout aussi bien pu être :

LES LOIS DE L'ABONDANCE.

La première de ces lois repose sur le fait : QU'IL FAUT SAVOIR DONNER POUR RECEVOIR.

Cela de prime abord semble bien évident, cependant, il y en aura toujours pour rappliquer illico : QUE CHARITÉ BIEN ORDONNÉE COMMENCE AVANT TOUT PAR SOI-MÊME. Bien sûr, je ne contesterai pas le fait qu'au fond, tout est une question d'équilibre. Il va de soi que si tu donnes sans retenue tout ce que tu possèdes et là, il s'en trouvera toujours pour prendre, il y a fort à penser que d'ici peu, tu te retrouveras sur la paille avec le risque de faire partie des prochains nécessiteux à ton tour.

Cependant, sommes-nous devenus si avares ou si impersonnels pour oublier facilement à quel point certains petits gestes gratuits peuvent toucher profondément le cœur de ceux qui les reçoivent, sans pour autant appauvrir celui qui le donne?

Il suffit parfois de si peu de choses :

Rendre un sourire à une inconnue qui nous en adresse un.

Laisser passer devant soi la personne se trouvant derrière vous à une caisse, avec si peu dans son panier d'épicerie.

Ouvrir la porte à une dame encombrée d'un bébé dans un pousse-pousse.

Ramasser un objet tombé par terre pour une personne âgée ou qui se déplace avec une canne.

Écrire un petit mot du style « Merci pour votre excellent service » dans le haut de la facture d'une très bonne serveuse au restaurant.

Dire : « Merci d'aimer autant votre travail » à une personne qui en fait plus que ce que vous attendez d'elle comme client(e).

Le simple fait d'être attentif aux besoins des autres permet de faire tourner la roue de la chance en votre faveur. Qui sait, par la suite, si par un tel geste d'une durée d'à peine deux minutes, cette charité envers l'autre ne vous aura pas mis à l'abri d'un vol ou vous évitera un malheureux accident. Les hasards de la vie font souvent qu'on est plus conscient de ce que nous n'avons pas plutôt que de prendre conscience de toutes ces chances qui jalonnent quotidiennement notre existence.

Il faut savoir dire merci à la vie. Ce n'est en rien une perte de temps puisque cela suffit bien souvent à créer une empreinte positive sur notre subconscient, le rendant ainsi davantage réceptif à tous les cadeaux que l'on s'attire ainsi à soi, du seul fait de se sentir plus méritoire de par notre gentillesse octroyée.

Faites un petit inventaire des beaux moments de pure chances que vous ayez connus et il y a fort à parier que plusieurs d'entre eux furent justement précédés de votre satisfaction d'avoir bien agi en d'autres circonstances.

C'est peut-être ce que veulent nous enseigner ceux qui affirment que « C'EST NOUS QUI FABRIQUONS NOTRE PROPRE CHANCE ».

Après tout, on a toujours le choix de semer de l'amour sur sa route ou bien de rester indifférent, mais on NE RÉCOLTE BIEN SOUVENT QUE CE QUE L'ON SÈME.

Alors, commencez tout de suite à semer de l'amour autour de vous, POUR DONNER AU SUIVANT, simplement en transférant cette chronique à toutes les personnes que vous appréciez tout particulièrement. Ce petit geste leur signifiera à quel point celles-ci sont importantes pour vous.

 

Le livre de 304 pages
« Comment Reconnaître et Créer
Vos Coïncidences Magiques »
épanouira votre vie à son maximum
plusieurs centaines de témoignages le prouvent
Mme Céline Jacques   (450) 592-2668
pour voir les sites de nos collaborateurs