Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

L'hypnothérapie et ses secrets

 

  par Céline Jacques 

L'HYPNOTHÉRAPIE est un univers à la fois mystérieux et passionnant. Il s'agit bien là d'une approche thérapeutique incontournable de nos jours. Elle est souvent recommandée comme complément de soins, qu'il s'agisse de problème physique, psychologique, relationnel ou autre. Certains croient à tort qu'être endormi sous hypnose peut risquer de leur retirer un certain contrôle. J'ai rencontré différents hypnologues afin de leur poser la question.

Selon eux, il n'en est rien et vous restez totalement en contrôle à chaque instant de votre séance d'hypnothérapie. Ils m'ont affirmé que chaque personne devrait au moins une fois dans sa vie s'offrir le cadeau d'un tel ressourcement intérieur. Les personnes qui consultent le font pour les motifs les plus variés. Il peut s'agir du stress d'un changement d'emploi, de la perte d'un être cher, d'une préoccupation par rapport à une prochaine opération chirurgicale délicate ou encore simplement pour augmenter la confiance en soi en particulier dans le cas d'un homme ou d'une femme d'affaires confrontée à de grands défis. Bref, la liste des raisons ne cesse de s'allonger.

VOICI LES QUESTIONS QUE J'AI POSÉES À CES PRATICIENS SPÉCIALEMENT POUR VOUS.

Céline Jacques (CJ) :  EXPLIQUEZ-NOUS CE QU'EST L'HYPNOTHÉRAPIE?

Les praticiens hypnologues : Pour le commun des mortels, il s'agit de l'art d'endormir une personne à l'aide de suggestions mentales subconscientes visant à modifier son comportement. Mais dans les faits, il s'agit de beaucoup plus que cela.

En fait, l'hypnothérapie est avant tout une approche fondamentalement basée sur la thérapie corps-esprit. Elle est fréquemment utilisée pour le soulagement de douleurs soit aiguës, soit chroniques, soit encore pour permettant de soigner ou de réduire les symptômes de certaines maladies.

DES EXEMPLES DE DOULEURS OU DE SYMPTÔMES QUE L'HYPNOTHÉRAPIE PEUT SOULAGER?

Les praticiens hypnologues : Les traitements les plus fréquents visent à soulager des douleurs issues d'états d'anxiété, par exemple les cas de syndrome d'intestin irritable. Soulignons également les problèmes d'hyperactivités chez l'enfant pour les parents qui hésitent à utiliser la pharmacologie. Dans un tel cas, l'hypnothérapie offre une alternative particulièrement intéressante. On peut également faciliter les étapes de grossesse et atténuer les douleurs de l'accouchement. L'hypnothérapie obtient également de très bons résultats avec la réduction des symptômes de la ménopause, autant qu'avec les maladies respiratoires telles que l'asthme chronique, etc.

Les applications accessibles à l'hypnothérapie sont particulièrement nombreuses. Elles peuvent s'étendre autant aux soins des maladies de la peau que pour traiter le tabagisme.

D'OÙ VIENT L'HYPNOTHÉRAPIE?

Les praticiens hypnologues : Cette approche date d'aussi loin que le XVllle siècle. Le mot grec « hupnoein » signifie endormir. Cependant, l'hypnose n'est pas un état de sommeil en soi puisqu'il s'agit plutôt d'un état « d'hyperconcentration détendue » ou, si vous préférez : être particulièrement concentré sur la réception de suggestions tout en étant physiquement totalement relaxé, mais sans être pour autant endormi. Donc, sans nécessairement perdre le contact avec la réalité éveillée.

Depuis les traditions les plus anciennes, les shamans, et par la suite les hommes de médecine, ont toujours utilisé des techniques de mise en transe comme outils de guérison. Cependant, dans notre société occidentale, ce n'est que depuis le XVllle siècle qu'on expérimente les effets thérapeutiques de l'hypnose. Celle-ci fut donc, en quelque sorte, « redécouverte » part un médecin autrichien du nom de Anton Mesmer.

Malgré cela, il a fallu attendre la période 1837 à 1910 pour qu'un second médecin du nom de James Braid puisse enfin en établir un usage médical fiable. Puis, plus près de nous, les neurologues français Hyppolite Bernheim et Jean Charcot poursuivirent leurs travaux permettant à la British Médical Society, et par la suite à l'Américan Medical Association, d'accorder à L'HYPNOSE le titre de « procédure médicale confirmée ».

Initialement, l'hypnose dite classique de type « paternel ou autoritaire » utilise des suggestions directes permettant d'agir sur des problèmes comportementaux tels que les phobies, en permettant d'en modifier le ressenti corporel.

Depuis cette époque, les avancées réalisées par le psychiatre et psychologue américain Milton Érickson offrent une nouvelle forme de communication sous hypnose. Son approche propose non pas uniquement de se limiter à éliminer les symptômes souffrants mais plutôt d'obtenir du subconscient une sorte de collaboration créative. Cette collaboration permettait à l'inconscient de trouver par lui-même ce qui peut être modifié afin d'atténuer l'inconfort en le rendant moins pénible. Cette approche est davantage de type « maternel » en comparaison de l'approche classique.

LE SUJET NE PERD DONC JAMAIS LE CONTRÔLE SUR CE QUI SE PASSE DURANT UNE SÉANCE AVEC VOUS?

Les praticiens hypnologues : Non, vous ne perdez absolument pas le contrôle. La personne qui me consulte pour une séance d'hypnose ne perd du reste  jamais contact avec la réalité et garde le plein contrôle de la situation. Souvent, les gens qui ne connaissent pas réellement le rôle de l'hypnothérapie sont restés avec la fausse impression qu'un praticien possédait un plein pouvoir sur eux au point de leur faire poser des gestes inhabituels, à l'image de certains présentateurs de foire publique, mais la réalité est tout autre.

Nous avons tous, autant que nous sommes, déjà été dans un état de transe hypnotique passager. Nous n'avons qu'à nous rappeler certaines situations où il nous arrive d'être à ce point centré sur une idée, un souvenir ou sur une sensation au point de faire complètement abstraction de la réalité environnante tout en poursuivant l'activité. C'est le cas, entre autres, lorsque nous sommes absorbés par le moment crucial d'un film, en conduisant une voiture ou dans certaines activités exigeant une sorte d'automatisme des gestes. Lors d'une telle mécanique hypnotique, si je puis dire, l'inconscient occupe d'avantage l'avant-plan qu'à l'habitude puisque le sujet se trouve moins hyperactif.

Ainsi, l'inconscient bien dirigé par l'expertise d'un thérapeute compétent peut rendre accessible au sujet certaines ressources peu exploitées de son cerveau en activant en quelque sorte ses pouvoirs d'autoguérison.

Le thérapeute ne peut donc induire un changement de comportement SANS QUE le patient le permettre réellement. L'hypnothérapeute ne peut contrôler les facultés mentales du sujet. Il ne peut que contribuer À CRÉER LE CLIMAT autorisant l'accès à un état naturel propice, permettant à l'inconscient d'accomplir un travail psychologique ou psychophysiologique, afin de se défaire de ses idées nuisibles en permettant de les remplacer par des idées plus justes ou correspondant mieux à ses besoins.  MAIS SEUL LE PATIENT DONNE, EN QUELQUE SORTE, LA PERMISSION QUE CELA PUISSE ÊTRE ACCEPTÉ PAR SA VOLONTE INCONSCIENTE.

C'est la raison pour laquelle nous demandons au sujet de réaliser un travail personnel entre les séances d'hypnose, soit par procédure d'autohypnose ou encore à l'aide d'une audiocassette. Ce travail de renforcement est directement relié à la rapidité de transformation du comportement. Ainsi, plus ce travail de renforcement est appliqué avec rigueur et constance, plus les suggestions et les « ancrages » subconscients contribueront à alimenter le conscient des avantages qu'il aura à graduellement modifier les comportements problématiques.

EST-CE QUE L'HYPNOTHÉRAPIE FONCTIONNE À TOUT COUP?

Les praticiens hypnologues : Tout dépend de l'étendue de la motivation du sujet. Il n'y a pas de miracle au-delà du bon vouloir du patient de se soigner. Le sujet doit avant tout être profondément motivé à atteindre le résultat convoité sinon, il pourrait lui-même contrecarrer les suggestions mentales. Par exemple, une personne peut désirer maigrir tout en redoutant les enjeux risquant de découler d'un pouvoir de séduction plus accru issu d'une silhouette plus attrayante.

Dans un tel cas, la personne se devra de travailler initialement sur cette peur AVANT MÊME d'espérer modifier son comportement alimentaire. C'est pourquoi, comprendre les dessous reliés aux comportements compulsifs fera partie DES ÉTAPES D'INTROSPECTIONS NÉCESSAIRES pouvant influencer le choix des suggestions qui seront utilisées lors du traitement.

Le thérapeute ne se limite pas simplement à prendre le sujet en charge. Il se doit plutôt d'inviter son patient à participer à l'élaboration du processus de sa thérapie en le rendant conscient des enjeux positifs recherchés tout en dissociant ceux-ci des contraintes pouvant leur être associées.

Ainsi, plus un traitement est personnalisé à la mesure des attentes du patient, plus ce dernier se sentira lié au processus de transformation et meilleurs seront ses résultats. Il s'agit donc, en quelque sorte d'un travail d'équipe. En résumé, le succès d'une démarche dépendra en grande partie de la volonté du sujet d'atteindre un changement durable et de la confiance qu'il place en son thérapeute.

EXISTE-T-IL D'AUTRES FACTEURS CONTRIBUANT AU SUCCÈS D'UNE HYPNOTHÉRAPIE?

Les praticiens hypnologues : Dans un certain sens, nous pouvons dire que le processus AGRÉABLE de l'effet hypnotique contribue en soi à favoriser son succès puisqu'il encourage le patient à investir du temps dans son processus d'autohypnose. On sait que l'hypnose active ou désactive les régions du cerveau concernées par la suggestion induite et que plusieurs résultats positifs furent réalisés par de nombreux sujets aussi différents furent-ils.

Mais, parallèlement, même si ces applications peuvent être aussi diversifiées, il n'en reste pas moins qu'il est acquis que L'ESPRIT EST LE MAITRE DU CORPS et, en ce sens, les thérapies visant à corriger des obsessions rencontrent des succès particulièrement durables et efficaces. Il faut également considérer comme facteur de succès le fait que l'hypnothérapie permette souvent de réduire considérablement le besoin de médicament des patients anxieux.

EST-CE QUE TOUT LE MONDE PEUT ÊTRE HYPNOTISÉ?

Les praticiens hypnologues : En fait, bien qu'il existe autant de sujets que d'applications thérapeutiques pouvant pousser une personne à consulter, il est fondamental de se choisir un thérapeute de confiance.

Un thérapeute adéquatement formé parvient normalement à hypnotiser pratiquement n'importe quel sujet. Il fut défini qu'environ 80 % des gens seraient des sujets plus faciles que d'autres. Un bon thérapeute considèrera que l'investigation initiale sur le problème à traiter, incluant la compréhension du risque des résistances pouvant en découler, sera fondamentalement de la plus haute importance.

La session en elle-même dure habituellement 50 ou 60 minutes. La majorité des personnes obtiennent des résultats satisfaisants au bout de quatre rencontres. Certains cas, beaucoup plus rares, dits plus résistants, peuvent parfois nécessiter jusqu'à une dizaine de rencontres lorsqu'ils sont issus, par exemple, de traumatismes très sérieux tels qu'un viol, etc.

COMMENT SE CHOISIR UN BON HYPNOTHÉRAPEUTE?

Les praticiens hypnologues : Il est indispensable de bien choisir son hypnothérapeute puisque la relation de confiance est indispensable au confort du sujet dans son processus thérapeutique. Ce spécialiste, se doit de connaître les mécanismes des problématiques pour lesquels on le consulte, qu'il s'agisse de difficultés physiques, psychologiques, relationnelles ou autres.

Encore une fois, la différence dans le succès d'une démarche sera également reliée à la capacité du thérapeute d'établir une bonne investigation du problème. Un problème de tabagisme, par exemple, ne sera pas nécessairement traité de la même façon pour un patient que pour un autre. La nuance pourra être en fonction du niveau accru de dépendance, des motivations ou encore des circonstances l'amenant à fumer, etc.

C'est pourquoi LE PROCESSUS PERSONNALISÉ de la démarche peut faire toute LA DIFFÉRENCE dans la satisfaction du choix de son thérapeute. Un bon thérapeute bénéficiera toujours d'une excellente réputation établie par sa clientèle.

 

Le livre de 304 pages
« Comment Reconnaître et Créer
Vos Coïncidences Magiques »
épanouira votre vie à son maximum
plusieurs centaines de témoignages le prouvent
Mme Céline Jacques   (450) 592-2668
pour voir les sites de nos collaborateurs