Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

L'ostéopathe description
de cette médecine sportive

 

  par Céline Jacques 

CONNAISSEZ-VOUS BIEN CE QU'EST L'OSTÉOPATHIE? Il s'agit plus spécifiquement de la médecine SPORTIVE. Trop souvent, nous ne possédons qu'une idée très sommaire du véritable rôle d'un ostéopathe. Voici enfin l'occasion de mieux comprendre cette spécialité grâce à mon entrevue réalisée auprès de quelques spécialistes.

Les thérapeutes en ostéopathie sont habituellement emballés par tout ce qui concerne l'anatomie. Bien qu'il existe nécessairement du cas par cas, plusieurs d'entre eux font leurs débuts en travaillant comme thérapeute dans une clinique du sport

C'est ainsi que certains trouvent leur voie surtout s'ils sont principalement à la recherche d'une démarche à la fois plus globale et plus manuelle. L'ostéopathie offre justement cette approche bien particulière. En général, plusieurs patients peuvent les consulter pour une même blessure et, pourtant, chacune d'elles peut provenir de causes différentes. Cet aspect comporte de ce fait beaucoup de variété et permet de rendre ce travail stimulant sans jamais être monotone.

J'AI RENCONTRÉ DIFFÉRENTS OSTÉOPATHES AFIN DE LEUR POSER DES QUESTIONS POUR VOUS.

C.J. - À QUOI POURRIONS-NOUS RECONNAÎTRE LES APTITUDES D'UNE PERSONNE LUI PERMETTANT DE SE RÉALISER DANS CE DOMAINE? OU ENCORE, QUELS CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À DES JEUNES, OU MÊME À DES MOINS JEUNES, QUI ASPIRENT À SE FORMER DANS CE DOMAINE?

Réponse - Premièrement, il faut qu'une personne aime beaucoup le contact humain. Il faut également qu'elle possède de très belles qualités d'empathie puisque nous avons constamment affaire à une clientèle de gens souffrants. Il faut donc comprendre ce que vit le patient et être animé d'un profond désir de lui venir en aide afin de le soulager. Je crois sincèrement que les habiletés d'un bon ostéopathe vont de pair avec les valeurs fondamentales de sa personnalité. Il y a bien sûr l'importance d'une formation médicale de base, mais ensuite viendra toute l'expérience qui se rattachera à la pratique et encore à la pratique. Je crois également qu'il sera indispensable pour le praticien d'éviter de s'enfermer dans un dogme en restant constamment ouvert à tout ce qu'il peut apprendre de nouveau grâce aux différents cas qui se présenteront à lui, et ce, pour en tirer des leçons. C'est ainsi qu'il sera en mesure de toujours dépasser les limites de ses connaissances et d'améliorer son expertise.      

C.J. - QUELS PROBLÈMES RENCONTREZ-VOUS LE PLUS FRÉQUEMMENT?

Réponse - De prime abord, on pourrait penser que les ostéopathes reçoivent uniquement une clientèle sportive, mais c'est loin d'être le cas. En fait, 75 % de nos clients consultent pour des problèmes de dos, de cou et tout particulièrement pour des problèmes de maux de tête, surtout lorsqu'il s'agit de migraines chroniques. Certains d'entre nous vont même développer des spécialités pour cette approche. De ce fait, le réseau fait en sorte de recommander les thérapeutes selon les forces de chacun. Les problèmes pour lesquels on nous consulte peuvent être très variés : asthme, troubles digestifs, etc.

C.J. - DONC, CONTRAIREMENT À LA CROYANCE POPULAIRE, UN OSTÉOPATHE NE TRAITE PAS UNIQUEMENT DES BLESSURES SPORTIVES OU MUSCULAIRES?

Réponse - Au début de sa carrière, un ostéopathe reçoit davantage des sportifs, mais, par la suite, c'est vraiment Monsieur et Madame Tout-le-monde qui le consultent. Mais, quel que soit le problème rencontré, le patient ressort pratiquement toujours d'une rencontre avec un certain nombre d'exercices à faire entre ses visites. D'ailleurs, si le patient veut réellement progresser il est du devoir de l'ostéopathe d'insister sur l'importance de ces exercices pour contribuer à un rétablissement plus rapide du patient.    

C.J. - QU'EST-CE QUI DIFFÉRENCIE VOTRE TRAVAIL DE CELUI D'UN CHIROPRATICIEN PAR EXEMPLE?

Réponse - En ce qui concerne la chiropratique, cette dernière travaille beaucoup plus sur les articulations et les vertèbres. Souvent, un mauvais positionnement des os peut amener des douleurs dans la colonne vertébrale. Les chiropraticiens feront des manipulations visant à replacer les articulations dans la bonne position. Ces ajustements seront répétés jusqu'à ce que la bonne position se maintienne.

En comparaison, l'approche de l'ostéopathie traditionnelle recherche une compréhension plus globale des problèmes du patient. Par exemple, pour un problème de dos, l'ostéopathe cherchera à connaître les facteurs se trouvant à l'origine de ce mal. Est-ce une tâche répétitive de travail? Est-ce une fragilité physique où le stress a tendance à se loger? Pourquoi ce problème devient-il chronique? Le praticien peut découvrir que votre problème provient de vos pieds ou d'une mauvaise position, ou encore d'une autre source de dysfonction. Ainsi, même si au départ vous venez le consulter pour un problème de dos, l'ostéopathe cherchera à découvrir toutes les autres causes pouvant y être reliées. Il pratique également une démarche visant à relâcher les tensions causant les inflammations, etc.

L'ostéopathie exerce parfois certaines manipulations qui peuvent ressembler à la chiropraxie mais dont l'approche se veut, disons, plus douce.

C.J. - EST-CE QUE L'OSTÉOPATHIE PEUT TRAITER TOUS LES MAUX ET QUELLES SONT LES LIMITES DE VOS TRAITEMENTS?

Réponse - Il serait impossible de prétendre que l'ostéopathie puisse régler tous les maux mais, de toute façon, aucune discipline ne pourrait revendiquer une telle perfection. Nous cherchons à travailler globalement sur la mobilité du patient en tenant compte, entre autres, de la circulation de ses liquides et de ces fluides corporels, etc. De plus, lors de la première rencontre, on explique au patient qu'il devrait déjà connaître une amélioration tangible à partir de la troisième visite. Si après cette dernière, il n'y avait aucune amélioration, ce serait alors que l'ostéopathie n'est pas l'approche dont ce patient a vraiment besoin.

Comprenez-moi bien: règle générale, cela ne signifie pas que le patient se trouve complètement guéri après la troisième visite, mais ce dernier sera déjà en mesure de constater une progression significative de son mieux-être.   

C.J. - CERTAINS CONSIDÈRENT QUE CETTE PROFESSION S'ASSOCIE AUTANT À UNE MÉDECINE DOUCE DITE ALTERNATIVE QU'À UNE MÉDECINE CONVENTIONNELLE. QU'EN PENSEZ-VOUS PERSONNELLEMENT?

Réponse - L'ostéopathie est en réalité une excellente médecine complémentaire. Si on compare l'ostéopathie d'ici avec celle pratiquée aux États-Unis, elles sont considérées de façon totalement différente L'ostéopathie vient des États-Unis et date d'environ cent-trente ans. Les praticiens de là-bas sont devenus des médecins au même titre que l'est votre médecin de famille, c'est-à-dire qu'ils sont habiletés à faire des diagnostics, à prescrire des médicaments, à référer à d'autres spécialistes, etc. L'ostéopathie pratiquée au Canada, quant à elle, bien qu'elle ait pris son origine aux États-Unis, est passée par l'Europe avant d'arriver au Canada. L'ostéopathie d'ici est donc davantage considérée comme complémentaire à la médecine conventionnelle autant qu'à celle dite alternative. Elle n'est, hélas, pas encore une discipline reconnue au même titre que la physiothérapie, bien qu'actuellement beaucoup de travail soit réalisé par les associations afin de lui attribuer cette reconnaissance. Je profite de ces propos pour souligner qu'il est toujours important pour un patient de s'assurer que l'ostéopathe qu'il souhaite consulter soit un membre de l'Association de l'ostéopathie du Québec ou de l'Association des diplômés en ostéopathie du Québec. Ces deux organismes regroupent les praticiens ayant réalisé un minimum de six années de formation.   

C.J. - DÉCRIVEZ-NOUS EN QUOI CONSISTE UNE PREMIÈRE RENCONTRE AVEC UN PRATICIEN

Réponse - Lors d'une première rencontre, le patient doit dresser son bilan de santé en répondant à un questionnaire. Ensuite, il passe en consultation où l'ostéopathe reprend les réponses avec lui afin de mieux comprendre ce qui amène le patient à le consulter. On veut découvrir quels furent les diagnostics précédant sa venue à notre clinique. Cette investigation sera très approfondie: on peut même retourner jusqu'à l'enfance du patient afin de découvrir s'il n'y aurait pas eu des traumatismes ayant laissé des séquelles particulières pouvant être liées à son problème de santé actuel. On fait l'inventaire des problèmes du passé pouvant aussi bien résulter d'une simple chute que de conséquences résultant d'un accident de la route. On s'informe également sur les différentes thérapies auxquelles le patient aurait eu recours. On tentera de découvrir si celui-ci vit actuellement par de fortes périodes de stress, de problèmes de sommeil, etc. Donc, nous passons vraiment tout en revue. Puis, ce sera l'étape de l'examen physique où nous demanderons au patient d'exécuter certains mouvements afin de nous permettre d'évaluer sa mobilité, sa posture, sa démarche, sa capacité de bouger, etc. À titre d'exemple, si le patient nous consulte pour une douleur à l'épaule, on ne se limitera pas uniquement à cette partie du corps. Une approche globale sera privilégiée. On cherche à rétablir l'ensemble de la mobilité sachant qu'une bonne circulation contribue à améliorer l'ensemble des points défaillants.     

C.J. - POUR TERMINER, POURRIEZ-VOUS EXPLIQUER À NOS LECTEURS COMMENT ILS PEUVENT DÉTERMINER SI UN OSTÉOPATHE LEUR CONVIENDRAIT DAVANTAGE QU'UN AUTRE?

Réponse - Je pense que dans n'importe quelle profession, certains praticiens seront meilleurs que d'autres, dans le sens où certains développeront certaines expertises bien spécifiques. À titre d'exemple, je ne traiterai pas nécessairement de jeunes enfants, mais je les recommanderai plutôt à un confrère qui s'est spécialisé auprès de cette clientèle. Il en va de même pour ceux qui me consulteraient pour des problèmes gynécologiques : je les référerais également à un confrère. À leur tour, ceux-ci me recommandent les patients atteints plus particulièrement de problèmes céphaliques, de maux de tête communément appelés migraines dont j'ai fait ma spécialité. Je suis également très sollicité pour les maux de cou et de dos, entre autres. J'ajouterais que la plupart des gens qui viennent me consulter sont recommandés par d'autres patients satisfaits des résultats de leurs traitements. L'important pour vos lecteurs, c'est de s'assurer que leur praticien a réellement à cœur d'établir un lien de confiance avec eux. Je pense que lorsqu'on aime vraiment son travail, ça se voit et ça se ressent à travers l'approche emphatique qu'on adopte. Je suis constamment motivé par le désir de soulager mes patients et par le souci de contribuer de façon optimale au prompt rétablissement de leur mieux-être.  

C.J. - IL Y A FORT À PARIER QUE NOUS SERONS DÉSORMAIS NOMBREUX À NOUS EN REMETTRE AUX BONS SOINS D'UN OSTÉOPATHE. 

 

Le livre de 304 pages
« Comment Reconnaître et Créer
Vos Coïncidences Magiques »
épanouira votre vie à son maximum
plusieurs centaines de témoignages le prouvent
Mme Céline Jacques   (450) 592-2668
pour voir les sites de nos collaborateurs