Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Julie_Leblanc_2016

Autres textes


 

Sa négligeance à un prix

  par Julie Leblanc

J'ai appris de mon expérience, comment définir un cercle de confiance et j'essaie de l'ajuster à toutes situations. L'histoire la dedans, c'est que j'ai tout compris, mais en retard car je l'ai appris auprès des conséquences que cela engendrent. Tout a une cause à effet. Dans mon cas c'est que j'ai été trop vite. C'est comme cela qu'elle s'applique ma négligence. Je fais confiance en une structure autonome. Quand on est en relation interpersonnelle avec des gens, exemple dans la réalisation d'un projet quelconque, sur une base volontaire et marchande.

Quand on pousse sur une personne, un évènement, des fois ça marche, on arrive à rentrer dans les énergies d'un objectif quelconque. Mise à part le stress et l'essoufflement du rendement, on a tendance à se débarrasser ou de déléguer, parce que tu fais confiance que chacun exerce son plein contrôle de sa fonction. Exemple. Si je donne mon livre à la correctrice pour qu'elle le corrige, quand elle me rend, techniquement il est parfait. Et moi j'ai fait confiance à ça. J'avais hâte de le livrer. Ça fait deux ans que je pousse dessus. Ma limite à sa patience. Il ne faut pas tomber dans l'exigence. Ça s'échappe! Sous le principe de la transparence!

J'ai décidé de me donner pardon de mon expérience, car je faisais ça aussi à la old school. J'aime me débarrasser. Je n'aime pas persister à faire de l'effort, même si j'en met toujours au bout du compte. Je ne suis pas une perfectionniste, comme si j'avais couper la tête de la pyramide. Par contre, c'est dans l'ouverture que tu t'habites et que tu honores ton droit divin, que le discernement du moment se raffine, que la précision devient constructive, et que le tir est mieux aligner. Il se résume à ralenti. Marilyn Monroe me la dit dans mes premiers chapitres.

C'est le même principe quand on gagne au casino. Faut surfer sur la vague avec un équilibre absolue de l'environnement environnant. Une brèche, lorsqu'elle est vécu dans le coeur. Nous permet de nourrir l'harmonie et de nettoyer sur son passage ce qui a apporter cette négligence. Elle appartient à un corps de souffrance blotti dans l'éthérique, et ça suscite une colère de l'enfant intérieur, qu'il en devient irritant. Mais ce n'est pas une force abusive. Je réalise que j'ai un haut niveau de maîtrise de mes émotions. Je suis capable de passer à une bonne distance d'un nuage grisonnant sans rentrer dans la tempête.

Ce n'est pas que je me suis coupée de mes émotions. Non! Je dis que je suis empathie envers mes décisions. Je comprends aussi que les gens aussi font comme moi et vont vite parfois. Cela amène le résultat de deux vagues qui se croisent simplement. Le but moi, c'est de ne plus faire ça, d'assainir toutes mémoires liées à la trahison de faire équipe avec des co-équipers, de libérer toutes les âmes que j'ai exécutés en tout moment, et de me libérer pour ceux qui l'on fait avec moi (ceci éclair l'avenir en passant le deuxième sujet. Le premier représente son passé direct). C'est ici au moment présent que j'arrange la situation et que je monte mes blocs, sans me choquer, et de me divertir à créer des solutions constructives et rassemblatrices pour une meilleure existence, une harmonie de lumière qui roule à la perfection dans la matière, où tout obstacle entraîne les conséquences, et qu'au bout du compte, rien ne se justifie dans la colère ou ni dans le contrôle de notre existences. Libérons nos cimetières indiens à distance tout le monde, et tenez vous debout, car la colère de Zeus est quand on passe en dessous des nuages.

Ayez une existence paisible. Namaste et soyez bénis.

Julie Leblanc n.d
médium coach naturopathe écrivaine conférencière animatrice
Courriel: enprovenancedesetoiles@gmail.com
pour voir les sites de nos collaborateurs