Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

Un petit conseil de vie

par Monique Coutu  

Holly Butcher est décédée le 4 janvier 2018, à seulement 27 ans. Atteinte d'un cancer incurable, elle a publié une lettre ouverte sur Facebook avant de mourir. Un message bouleversant prodiguant quelques conseils à ceux  et celles qui ont toute la vie devant eux. Des mots profonds d'une incroyable justesse.

C'est une chose étrange de réaliser et d'accepter votre mortalité à 26 ans. Ça fait juste partie de ces choses que vous préférez ignorer. Les jours passent et vous imaginez qu'ils continueront à venir. Jusqu'à ce qu'arrive l'inattendu. Je me suis toujours imaginée vieillir, devenir ridée et grisonnante, vraisemblablement à cause de la jolie famille (avec beaucoup de bambins) que je projetais de fonder avec l'amour de ma vie. Je désire tellement cela que j'en ai mal.

C'est ça le truc avec la vie. Elle est fragile, précieuse et imprévisible et chaque jour est un cadeau, pas un droit donné. J'ai 27 ans maintenant. Je ne veux pas partir. J'aime ma vie. Je suis heureuse… Je le dois à mes proches. Mais je n'ai pas le contrôle.

Je n'ai pas entamé cette « note avant de mourir» pour vous faire redouter la mort – j'aime le fait que nous ignorions pour la plupart qu'elle est inévitable. Sauf quand je veux en parler et qu'elle est traitée comme un sujet «tabou» qui n'arrivera jamais à aucun d'entre nous… Cela a été un peu dur. Je veux juste que les gens cessent de s'inquiéter des petits stress insignifiants de la vie et essayent de se rappeler que nous avons tous le même destin après tout, alors faites ce que vous pouvez pour que votre temps vaille la peine et soit merveilleux, sans les conneries.

J'ai couché beaucoup de mes pensées ci-dessous car j'ai eu beaucoup de temps pour méditer sur la vie ces derniers mois. Bien sûr, c'est au milieu de la nuit que ces choses surgissent au hasard dans ma tête !

Toutes ces fois où vous râlez à propos de choses ridicules (ce que j'ai vraiment remarqué ces derniers mois), pensez à quelqu'un qui est vraiment confronté à un problème. Soyez reconnaissant pour votre petit problème et surmontez-le. Il est normal de souligner que quelque chose est agaçant, mais essayez de ne pas faire perdurer cela et de ne pas affecter négativement la journée des autres.

Une fois que vous ferez cela, sortez et prenez une grande inspiration d'air, cet air frais profondément dans vos poumons, regardez à quel point le ciel est bleu et à quel point les arbres sont verts. C'est tellement beau. Pensez à quel point vous êtes chanceux de pouvoir le faire – respirez.

…..à suivre

Monique Coutu
Pour suggestions ou commentaires écrivez-moi au :
moniquecoutu@norja.net