Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

Le rêve échevelé par le vent

  par Lucie Poirier 

La parole privative, viciée par les miasmes des mensonges et des médisances, ankylose la possibilité d'une formulation exacte et modulée.

Que crois-je sinon ce que je ressens, entre compassion et bienveillance, en psalmodiant le mot Amour?

La blessure me dit la nécessité de la douceur.

Les fautifs, obsédés d'autorité et de vénalité, imposent des séquelles aux bonnes volontés brisées des pauvres et des victimes, cœurs purs esseulés si alourdis de trahisons et de déceptions.

Que suis-je sinon ma ressemblance aux déracinés, aux idéalistes, aux romantiques en abreuvant de poésie les âmes sensibles?

L'angoisse me crie la souillure de la vérité.

La misère impatiente inflige les excès de la cruauté désinvolte pour insister, détruire, dans une hilarité consentie et complice.

Que pourvois-je sinon l'acte secret des lèvres qui insufflent l'air respirable et parfumé par la fraîche vivacité de l'aube?

L'humiliation me certifie l'envergure de la méchanceté.

Le massacre incalculable empuantit, enlaidit, empoisonne l'espace blanc des songes vains au front des aînés apeurés pour les enfants crucifiés d'avance.

Que puis-je sinon la tentative d'une compréhension partagée, l'initiative d'une consolation au-delà de l'instantanéité, en accord avec une force qui grandit ainsi parfois qu'une joie?