Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

Le temps du regret

  par Lucie Poirier 

Avec le constat de la bonté, depuis la joie de l'appréciation, devant la beauté du langage, je deviens ultimement l'enfant de ma mémoire.

La souffrance nous unissait en pleine rosée si vite salie, pendant l'aube irrémédiablement ensanglantée, quand le printemps agonisait en silence.

L'exaltation brûlait nos forces vives alors que nous nous dirigions vers la noirceur du monde à laquelle nous avions consentie.

Nous poétisions la pureté de la rivière nue et froide à laquelle nous avions bue pour apaiser notre effarement.

Sans les regards veloutés de la tendresse, dépourvus d'ailes, d'épines et crocs, éventrés comme humiliés, nous aimons en arborant notre histoire sur nos visages.

Les mots et les larmes dérivent sur le corps rebrisé par le passé.

Je marchais éperdue, éblouie, émerveillée, quand la pollution bruyante abolit la douce nuit scintillante et que la fièvre de l'espoir cessa.

Le sourire périssable accompagne le souvenir qui ouvre la plaie des orgasmes opaques

La peur a tué la parole de notre envergure, le choix a confirmé la répétition de notre peine, la sanctification a prolongé la durée de notre mort.

Nous avons réclamé la souillure triomphante, notre docilité a enlaidi la vérité, nous avons gâché l'occasion qui nous était donnée.