Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

Sensation volée

  par André Labrosse 

Ce violon chagrine mes pensées volatiles.
L'archet me blesse, mémoire saccagée.
Tu glisses les notes, gestes inutiles.
L'euphorie de comprendre, image blessée.

Tu pianotes un corps gelé, désarmé.
e rythme, l'adagio incompréhensible.
J'entends cette quinte, espoir espéré
À l'affût de mes pleurs, l'incorrigible.

Un bémol comme récompense, amour enjolivé.
Le désespoir d'un dièse, s'agenouiller
Puis regarder ce bécarre altéré.
L'espoir d'une neige, s'enneiger.

Recouvrir ce malaise d'un linceul non souillé.
Effacer l'accord suprême, fausse gentillesse.
L'ennui total de continuer, pauvre blasé.
Répandre l'inutile, se couvrir de paresse.

Parfumer sa nonchalance, l'hostilité d'une froidure.
Orchestrer discrètement, un pas à franchir.
Languir doucement, terrible manucure.
Une lumière dans l'attente de m'éblouir.

Persister aveuglément, se mentir agréablement.
Répéter l'inévitable, se réconcilier, douce brise.
Écrire encore des mots inlassablement.
Chasser le mal, piétiner cette convoitise.

Navigateur solitaire à travers mes sanglots.
L'importance de siffler quelques jouissances.
Souhaiter un paradis quelconque, la fureur des flots.
L'image de mes souvenirs, mes faibles pitances.