Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

Dix ingrédients vedette pour une crème multi-soins

  par Johanne Verdon 

Beaucoup de gens recherchent une crème multi-soins : nutritive, apaisante, anti-rides, cicatrisante, hydratante et lubrifiante qui de surcroît permet d'atténuer les taches brunes au fur et à mesure de son utilisation. Ce genre de crème ultra-performante qui fait des merveilles, même pour les hommes en crème après-rasage, ainsi que pour la nutrition des cheveux en traitement, amalgamé à une formule flash 100% végétale à base de Kigelia Africana, est un sine qua non dans une trousse santé-beauté de la peau et des cheveux. Voici 10 ingrédients vedette :

1. Les céramides activés

Ce sont en quelque sorte des pro-liposomes.  Ils sont extraits de la peau du thon et préparés sous une forme lamellaire liquéfiée. En tant que pro-liposomes, ils favorisent le développement des liposomes. Véritables bâtisseurs, les liposomes sont des microsphérules lipidiques qui se fondent à la structure cellulaire de la couche cornée de l'épiderme, augmentant ainsi de façon notable la résistance de la peau aux agressions extérieures ainsi que la capacité de la peau à conserver de 13 à 15% d'humidité.

2. Le beurre de karité (Ouolof)

Ce beurre est extrait par extraction des amandes du karité (arbre à beurre ou arbre à vie).  Importé d'Afrique, il est riche en triglycérides (végétaux) aidant à lutter contre la déshydratation de la peau.  Il contient du kariten, source de substances pro-vitaminiques (vitamines A, E, F) revitalisant la peau et l'aidant à conserver sa jeunesse et sa luminosité.

3. Le collagène végétal dermogène

Le dermogène est un collagène de soya associé à des substances enzymatiques végétales.  Il vient prêter main forte au collagène épidermique, lui procurant une matière première dont il pourra s'abreuver.  Le dermogène est très soluble.  Il augmente l'épaisseur épidermique et la teneur de l'épiderme en  eau et en lipides.

4. Le plancton

On entend par plancton un ensemble d'organismes mono ou pluricellulaires qui vivent à la surface de la mer, constitué de zooplancton et d'espèces végétales (phytoplancton).  Le plancton est une réserve alimentaire importante.  Il est à l'origine du développement de la vie sur la planète.  Il contient des substances vitagènes qui lui confèrent des propriétés de bio-activateur de la peau.  Plusieurs équipes de chercheurs aux Philippines, à Tahiti et Hawaï se sont intéressées à ses propriétés cosmétologiques entre autres Vomacka.

5.  Le panthénol, une pro-vitamine B5

De très nombreuses études dermatologiques en Europe et aux États-Unis (Leder, Steumann, etc…) ont toutes démontré que le panthénol est un agent de cicatrisation de la peau.  Il ravive rapidement l'épithélium car il est essentiel au fonctionnement normal de la peau.  Il stimule la capacité de rétention d'eau de la peau, il en améliore le tonus et atténue les rides.

6.  Le placenta végétal (dermocenta MD)

Le dermocenta MD est préparé à base de protéines de soya.  Les enzymes et les bio-stimulines utilisées pour sa préparation sont également d'origine végétale.  Riche en acides aminés, proline et alanine, il est très soluble et stimule le renouvellement cellulaire.  Action anti-rides assurée.

7. Le squalane

Le squalène est un hydrocarbure très répandu dans la nature.  Plusieurs huiles végétales en contiennent de petites quantités.  Chez les humains, il est le principal constituant du sébum (de 11 à 12%).  Le sébum protège la peau, la nourrit et conserve sa souplesse.  Il est bactéricide et fongicide.  Avec l'âge, la production de sébum diminue.  La peau s'assèche de plus en plus et les rides apparaissent.  Une crème anti-rides contenant du squalane, cousin du squalène, permet de compenser la diminution  de la production de sébum.  Le squalane contenu dans la crème est extrait de l'huile d'olive.  Il est importé d'Espagne.  Le squalane est le seul corps saturé sous l'action de l'hydrogène à demeurer liquide.  Il aide à uniformiser la pigmentation de l'épiderme.  Il pénètre la couche cornée et la nourrit en profondeur.  Il redonne à la peau toute sa souplesse (études in vivo de Karkkainen, Nikkari, Rupenen Hachti).  Le "vernix caseosa" ce gras qui protège et nourrit la peau de bébé durant sa vie intra-utérine est riche en squalène "cousin du squalane".  C'est donc dire qu'en quelques sortes avec ce genre de crème, la peau prend un bain de jeunesse.

8.  L'onagre

L'onagre, ou primevère du soir, qui porte bien son nom puisque sa fleur jaune éclôt à la tombée du jour, était surnommée par le frère Marie-Victorin, figure de proue dans le domaine de la botanique au Québec, le "hibou des fleurs" en raison de cette caractéristique.  Originaire du continent américain, l'onagre était très prisée des autochtones.  Depuis que les scientifiques ont découvert la présence d'un acide gras essentiel, l'acide gamma linolénique, dans les minuscules graines de ses fleurs (autrefois uniquement connues des oiseaux), elle a véritablement gagné ses lettres de noblesse.  En application externe amalgamée aux ingrédients d'une crème anti-rides multi-soins, cette huile contribue à redonner à la peau de la souplesse et de l'élasticité.  C'est un agent anti-vieillissement de premier ordre.  N.B.:  l'application d'huile d'onagre pure sur la peau peut en réduire la perméabilité. Il est essentiel qu'elle soit intégrée à une préparation cosmétologique.

9.  La gelée royale

Plusieurs chercheurs ont étudié l'activité cosmétologique de la gelée royale, entre autres: Schmidt, Kerschbaumes et Bevefer puis en 1960, une équipe de chercheurs bulgares entre autres, Anna Starchenova qui a présenté ses travaux à la Société française d'esthétique appliquée.  La gelée royale, grâce à ses acides aminés, ses vitamines du groupe B et ses hormones (amalgamées à une préparation cosmétique) ravive l'épiderme, atténue les irritations ainsi que les inégalités de pigmentation.  Cet ingrédient confère à une crème multi-soins une richesse exceptionnelle.

10.  L'élastine végétale et la végilécithine

L'élastine végétale provient du quillaïa (bois de Panama), riche en flavonoïdes.  La saponine brute et "l'indice spumogène" des fruits, ont un pouvoir tensio actif imitant l'élastine animale.  Le concentré du quillaïa aide à maintenir l'élasticité de la peau.  En Allemagne, trois chercheurs :  Berg, Eckmayer et Smith, ont produit une étude exhaustive sur les propriétés de l'élastine.  Maintenant cependant, la tendance est à la végétocosmétologie, la santé des animaux étant précaire par les temps qui courent.  Quant à la lécithine, la végilécithine est extraite des fèves de soya.  Elles contient entre autres: de l'acide oléique, linoléique, linolénique, de la choline et des phospholipides.  Les cellules de la couche basale de la peau sont riches en phospholipides.  L'ajout de végilécithine à une crème multi-soins en fait une nourriture complète pour la peau, un véritable supplément alimentaire.  Grâce à sa nature hygroscopique et sa propriété de pénétrer rapidement dans la peau, elle aide à y conserver l'humidité, donc à prévenir la déshydratation. 

Une crème multi-soins peut être utilisée comme crème de jour et de nuit, on l'applique également sur les coudes et les genoux rugueux, sur les peaux squameuses et recouvertes de petites écailles, sur les ongles cassants et sur les pieds, particulièrement lorsque la peau est sèche, épaisse et qu'il y a présence de corne.  Il est important de l'appliquer régulièrement, matin et soir.  Deux à trois fois par semaine, elle peut être mélangée dans le creux de la main au contenu du tiers d'une ampoule "Flash" anti-rides 100% végétale au concentré de Kigelia Africana.

Johanne Verdon, n.d.
Pour en savoir davantage sur les produits Johanne Verdon,
Tél: 1 800 272-1365 ou (514) 272-1365

pour voir les sites de nos collaborateurs