Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

L'ail (1re partie)
Un aliment-médicament très puissant 

  par Johanne Verdon 

Les histoires vécues au sujet de l'utilisation de l'ail comme antibactérien abondent dans la littérature médicale. Un article qui figurait dans le Chinese Medical Journal attira un jour l'attention du Dr Garagusi. Des médecins chinois de la province de Changsha étant dans l'impossibilité matérielle et financière de se procurer de l'amphotéricine, un antibiotique, eurent recours à une pratique traditionnelle consistant à administrer de l'ail à leurs malades. Ils purent de cette façon réussir à traiter des patients atteints d'une infection grave : la méningite à cryptococcus, en leur faisant ingérer de l'ail. Onze des seize personnes ainsi traitées survécurent. Ce taux de réussite était vraiment formidable considérant qu'il s'agissait là d'une infection affectant la moelle épinière et le cerveau que même des antibiotiques puissants ne pouvaient pas toujours contrer. Car pour réussir, ils devaient traverser la barrière hémato-encéphalique afin de pouvoir s'attaquer aux bactéries.

Intrigué, le Dr Garagusi consulta la documentation médicale sur l'ail. Ayant étudié l'histoire de la médecine, il savait que l'ail avait toujours eu la réputation d'être une panacée, chez les Égyptiens entre autres. Louis Pasteur lui-même constata, après avoir mis de l'ail dans une boîte de Pétri en 1858, que les bactéries environnantes étaient rapidement détruites.

L'ail est un «aliment-médicament» très puissant. C'est ce qu'a également constaté le Dr Irwin Ziment, professeur de médecine au Collège médical de l'Université de Californie, Los Angeles, qui est d'ailleurs convaincu que plusieurs aliments sont des médicaments très puissants. Il considère que la tendance actuelle est un retour aux conceptions traditionnelles reconnaissant les propriétés thérapeutiques de la nourriture. Il mentionne aussi à ce sujet qu'on a principalement utilisé la nourriture comme remède jusqu'au XIXe siècle, jusqu'à l'apparition de l'industrie pharmaceutique.

De multiples études et recherches confirment aujourd'hui les propriétés des constituants de plusieurs aliments-médicaments appelés aujourd'hui «nutraceutiques». C'est donc le cas de l'ail et de son principal principe actif : l'allicine, et de ses éléments soufrés qui, selon les constatations du Dr Irwin Ziment, m.d., peut faciliter grandement la respiration chez les asthmatiques grâce à ses propriétés mucolytiques (permettant de fluidifier le mucus) et mucocynétiques (permettant d'expectorer le mucus).

Voici, à titre éducatif, la traduction d'un article écrit en 1993 par le Dr Pavel I. Yutsis, m.d., directeur médical du Advanced Preventive Medical Group.

AIL 1993

Par Pavel I. Yutsis, m.d., directeur médical du Advanced Preventive Medical Group

Aucune autre plante connue dans l'histoire n'a été autant étudiée, autant utilisée et possède autant de bienfaits que l'ail (Allium sativum). Il n'y a rien d'étonnant qu'à la fin d'août 1990 se soit tenu le premier congrès mondial sur l'ail à Washington D.C. où plus de 40 scientifiques de 15 pays ont présenté leurs découvertes scientifiques.

Le mot ail, en anglais «garlic», tient son origine de l'anglo-saxon «gar-leac», ou «plante douce». «Allium», le mot latin signifiant ail, est lui-même dérivé du mot celte signifiant chaud ou brûlant. L'ail est de la famille des lis (famille Amaryllidaceae ou liliaceae). C'est une plante vivace qui a été cultivée à travers le monde.

La composition de l'ail est très simple : les bulbes d'ail sont composés de gousses individuelles recouvertes d'une pelure blanche. Le bulbe d'ail est utilisé comme épice ou comme herbe médicinale.

Historique

L'usage de l'ail remonte plus loin que notre histoire écrite. Certains documents sanscrits confirment l'usage de l'ail en tant que remède il y a de cela environ 5 000 ans. Il a également été établi que les Chinois utilisent l'ail depuis au moins 3 000 ans, l'ail a certainement été cultivé en Chine durant la dynastie Tang (618-907).

Le Codex Ebers, un papyrus médical égyptien datant d'environ 1 550 avant Jésus-Christ, mentionne l'ail en tant que traitement efficace pour une variété d'affections telles que maux de tête, vers, tumeurs, hypertension, etc. Les ouvriers égyptiens des pyramides anciennes l'utilisaient pour le traitement des problèmes de cœur et menstruels, les maux de tête et les tumeurs.

À travers l'histoire mondiale, l'ail a généralement été conseillé pour traiter les maux de gorge, les maux de dents, la toux, les pellicules, les maux d'oreille, l'hypertension, l'athérosclérose, l'hystérie, la diarrhée, la vaginite, etc. La documentation historique sur les pouvoirs de l'ail est solide et vaste.

Les Européens consomment pour une valeur allant de 250 à 300 millions de dollars de produits d'ail par année. La consommation nord-américaine se chiffrerait à 500 millions de dollars annuellement.

Johanne Verdon, n.d.
Pour en savoir davantage sur les produits Johanne Verdon,
Tél: 1 800 272-1365 ou (514) 272-1365

pour voir les sites de nos collaborateurs