Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

L'automne, l'intersaison

  par Luc Faubert 

Il y a de cela quelques articles, j'ai fait mention que, selon la philosophie de la médecine chinoise, l'être humain recevait constamment du ciel et de la terre.  Je citais en particulier le climat et ses saisons.

Cela est d'autant plus vrai.  Il y a deux intersaisons ou saison de transition durant le cycle d'une année, le printemps et l'automne.  Mais la plus difficile d'adaptation est sans obstination l'automne.

Cela s'explique par plusieurs facteurs, le manque de luminosité, du même coup moins de vitamine D de synthétisée, changements nutritionnels, légumes frais du Québec moins abondants, baisse d'activités, extérieur surtout et l'habillement qui n'est pas toujours adéquat. 

L'organe qui est en lien avec l'automne particulièrement, est les poumons.  Voici quelques fonctions qui leurs sont associées ; échange d'oxygène et d'oxyde de carbone, gouvernent l'énergie vitale, contribuent à l'équilibre hormonal et circulatoire, contrôlent la peau, le poil, le nez et la gorge.

Ils conditionnent l'inconscient, l'angoisse, l'anxiété et la claustrophobie.

Les symptômes de déséquilibre sont les suivants ; sensations de gonflements dans la poitrine, essoufflements, douleurs et enflures de la gorge, peau plus blanche que la normale, selon le teint habituel et une toux faible et courte.

Il est important de savoir que les poumons ne sont pas conçus pour évacuer les déchets solides du corps. Ils servent de soupapes à ce moment-là. Seulement une faible partie des déchets solides expulsés par les poumons proviennent de l'extérieur sous forme de poussière ou de pollen.  Pour la majeure partie de ce qui est expulsé, cela provient la plupart du temps, d'un encrassement humoral dû au tabagisme et d'une alimentation inadéquate qui forme des cristaux et des colles. De plus, ceux-ci devraient passer par d'autres émonctoires pour être expulsés du corps.

Si les poumons expulsent trop souvent de ces matières solides, les parois muqueuses des alvéoles peuvent devenir poreuses si elles sont continuellement sollicitées. Laissant passer les déchets dans le milieu pulmonaire, qui en bout de ligne sera éliminé, sauf que ce sera plus long et plus irritant qui de plus surcharge toujours la tâche.

Quand l'accumulation a dépassé la région pulmonaire, elle peut s'étendre au sinus et détruire les muqueuses ouvrant la porte aux maladies respiratoires qui peut aller jusqu'aux intolérances alimentaires.

Quelques conseils :

  • Se tenir les pieds au chaud
  • Ne pas avoir trop de contraste de température, de passer de l'état de sueur à froid
  • Maintenir une saine alimentation    
  • Prendre l'air, sortir dehors                           
  • Prendre des suppléments vitaminiques et minéraux pour combler les carences alimentaires
  • La luminothérapie peut aider aussi
  • Faire de l'activité physique

Voici quelques plantes aux propriétés drainantes de l'émonctoire pulmonaire ; l'eucalyptus, le thym, le serpolet, la molène, la guimauve et l'huile essentielle de sapin.   

Sur ces informations, je vous souhaite à tous un bel automne.

Luc Faubert, Naturopathe
Bilan de vitalité, Rééquilibre énergétique,
Thérapies complémentaires - alternatives en soins santé,
Stress - Anxiété -Dépression,
Choc, trauma, blessure physique, mental(e), émotionnel(le)
TECHNIQUES UTILISÉES:
Relation d'aide -Test réflexe,
Ostéopathie énergétique, Auriculothérapie
Pour un rendez-vous
Courriel: 
luc_faubert@videotron.ca
Téléphone: (514) 246-9779

pour voir les sites de nos collaborateurs