Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

Se voir dans son assiette

  par Luc Faubert 

La période des festivités se termine ou se terminera bientôt pour la plupart des gens.
Après cette période de rassemblement et célébration, en famille ou entre amis, certains d'entre eux auront peut-être le sentiment d'avoir fait des excès de table.

Pourquoi manger, parce qu'il le faut, me direz-vous et avec raison. Peu nombreux sont capable de s'en passer. La nourriture est donc le lien direct avec notre subsistance et existence.

Par contre pour une grande partie d'entre nous le lien avec la nourriture a bien changé. Par son abondance, la variété, la disponibilité et le tout empaqueté. Notre participation en général commence au marché et à la préparation des pièces à la disposition et encore. Nous sommes loin du mode de vie de nos ancêtres.

Toujours est-il que l'on célèbre la vie en mangeant. L'appétit en est un signe, pourquoi s'en culpabiliser. La nourriture parle en elle-même, car chaque aliment a son message, sa personnalité comme ses propriétés physiques et chimiques, elle apporte aussi à la sphère psycho émotionnelle de la personne. Chaque goût que l'on désire a en fait un message important à livrer à soi-même. Il est intéressant de constater les habitudes alimentaires ou passagères, en lien avec les évènements de la vie ou ce à quoi l'on aspire.

Aucune nourriture n'est donc mauvaise, malgré ce que beaucoup en disent. Il se peut aussi qu'on ait été friand d'un aliment ou une forme d'alimentation pour un certain temps, peu importe le temps.

Par exemple, un aliment auquel  il y a aucun attrait, voire même le haut-le-cœur, peut signifier que la personne est saturée de cette énergie. Ou encore que son moi profond, ne veut aucunement se diriger vers les qualités que cet aliment lui révèle dans sa vie ou du moins pas pour l'instant. Il se peut aussi que l'inverse se produise, qu'elle veuille d'un aliment, d'une saveur, auquel auparavant n'était pas attirée et de fait, certains aspects de sa personnalité se manifestent, jusque-là bien caché.

 Autre aspect, qui consiste à manger tel ou tel ingrédient pour des raisons de soi-disant bien fait ou autres raisons superficielles souvent d'esthétique, mais que l'on en ait pas le goût, à ce moment le sujet se créé un conflit avec lui-même. C'est aussi le cas pour les gens qui comptent les calories sans dépasser, car en fait la dépense d'énergie se compte difficilement. Ou l'inverse, ceux et celles qui s'en font soudainement de ne pas avoir faim, il n'y a pas lieu de toujours s'inquiéter.

Cependant certaines maladies comme le diabète, les maladies reliées au foie et aux intestins par exemple, sont des exceptions à célébrer la vie en mangeant tout et en tout temps, aussi longtemps que la cause à la problématique perdurera. Les allergies alimentaires en sont d'autres exemples sur quoi la personne se bataille à l'intérieur d'elle-même.  Pour ceux qui n'en sont pas affectés, manger sans culpabilité, car l'inconscient a besoin de cette nourriture à ce moment-ci de la vie afin de dire quelque chose sur soi.

Bon appétit.

Luc Faubert, Naturopathe
Bilan de vitalité, Rééquilibre énergétique,
Thérapies complémentaires - alternatives en soins santé,
Stress - Anxiété -Dépression,
Choc, trauma, blessure physique, mental(e), émotionnel(le)
TECHNIQUES UTILISÉES:
Relation d'aide -Test réflexe,
Ostéopathie énergétique, Auriculothérapie
Pour un rendez-vous
Courriel: 
luc_faubert@videotron.ca
Téléphone: (514) 246-9779

pour voir les sites de nos collaborateurs