Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

L'ESSENCE DE LA " FINE FLEUR "

Oriane Des Roches 

Un soir, après le cours de Tai Chi que je suivais depuis deux ans, le professeur Yan-Ho pour qui j'avais un petit penchant à force de mettre mon âme dans le perfectionnement de mes exercices, nous annonça qu'il quittait son poste d'instructeur  pour une année sabbatique, de méditation, dans son pays d'origine.  Il est comme cela, toujours fuyant, même dans son regard.

Enfin, je décidai d'inviter chez-moi tout le groupe pour une petite réception intime et chaleureuse, histoire de le remercier de tout ce qu'il nous a apporté de mieux-être par sa seule présence magnétique.  Ensemble, nous décidâmes de lui remettre un petit cadeau symbolique.  Je suggérai alors une bouteille d'eau de vie surnommée "Poire prisonnière" (ou Poire William), car par la lenteur, l'harmonie, la grâce de ses gestes, il m'avait appris à me libérer graduellement de ma cage, en réunifiant mon corps-esprit. Ce soir-là, il ouvrit la bouteille, en servit un verre à chacun(e) et nous portâmes un toast. Tout à coup, il se mit à fixer la bouteille et me sembla intrigué. 

Qu'y a-t-il Yan-Ho, vous me paraissez plutôt songeur, lui demandai-je?  Dites-moi, savez-vous comment la poire est entrée par le petit bec de cette jolie bouteille?  On raconte que le verre est soufflé tout autour de la fleur qui est suspendue à l'arbre nourricier.  Devenue ainsi prisonnière, elle doit donc s'épanouir à travers la bouteille et progresser à l'intérieur de celle-ci.  Est-elle "comestible",  interrogea-t-il?  Lorsqu'il n'y a plus suffisamment d'eau de vie pour la conserver, elle se détériore au contact de l'air.  Il faut donc l'alimenter en y ajoutant d'autre liquide ou alors la saisir pour la manger, peut-être...  Essayons pour voir, dit-il, tout souriant et excité par sa soif de connaissance et la surprise que lui révélera ce mystère.  C'est alors que d'un geste concentré, il jeta le reste de la liqueur très forte, comme du schnaps, fixa son regard sur la poire verte, examina les contours, caressa la bouteille de verre, la couvrit d'un linge épais et d'un seul coup de poing éclair, frappa en plein centre.  Fier de lui-même, il en sortit la poire qui, au toucher, était très dure.  Il la passa sous l'eau et la porta à sa bouche, mais elle refusa de se laisser croquer.  Illusion, dit-il calmement.  Sans doute, était-elle devenue immangeable à force d'ingurgiter le liquide infect qu'on lui a versé depuis sa naissance. Il sourit car il s'était déjà abreuvé à même la source des enseignements du maître Yu et nous dit ceci : "les fruits ont un potentiel de spiritualité et celui de la poire - qu'elle se nomme d'Anjou, Bartlett, Bosc, Chinoise, Comice, Forelle, Packhan, Red Tear, Rocha ou Seckel  - est de développer la paix.... ".  Ne sommes-nous pas tous des Fruits extraits des branches de l'Arbre de Vie, mais qu'adviendra-t-il si nous perdons notre saveur ? 

Dans toute forme d'Art il existe une même approche, un certain "vague à l'âme " s'exprimant par le désir de puiser l'inspiration à la source même de l'énergie créatrice. Assise bien tranquillement au restaurant de l'hôtel Les Prés Fleuris, à Évian-les-Bains, en attendant un ami parisien, je songeai à une autre histoire zen qu'un maître prospère rapporta secrètement à son élève mystique, Reine des Fragrances.  Il s'agit d'un parfum appelé "Ming Shu", nom d'une fleur aquatique transparente d'une rare beauté, sorte de nénuphar de la même famille que le lotus, dont la senteur est captée directement de la fleur "protégée" car elle fait partie des espèces précieuses de la flore chinoise.  Cette fleur parée de grands pétales blancs aux bouts tachés rose-lilas pointant vers le soleil, étale, en son cœur, ses délicats pistils teintés de rose lorsqu'elle émerge, resplendissante, au-dessus de l'eau douce et calme de la rivière Mosuo.  Quel spectacle!  Cette fleur exclusive serait sous l'égide de l'ethnie du même nom qui habite sur les bords du lac Lugu situé entre Yunnan et Sichuan.  Aussi, pour capter l'essence de ce "joyau" vivant dans un environnement idyllique sans l'endommager, la fleur est mise dans un cristal de verre et lorsqu'elle éclôt à l'aube - l'odeur étant à son paroxysme - c'est le moment privilégié pour en préserver la senteur originelle.  C'est ainsi, d'une synthèse chimique/alchimique, que la magie naîtra.  Le propre du génie n'est-il pas de faire émerger le rêve de sa bouteille, que ce soit la recherche d'équilibre personnel, de sérénité, de paix ou de liberté.  Mais qu'y a-t-il au juste derrière ce masque chinois ?

Tout un monde à découvrir, à savourer et à capter… tout comme l'esprit amérindien dont la philosophie est basée sur les éléments naturels : le feu, l'eau, l'air et la terre.  Une vieille légende raconte que suspendue dans une pièce, le Capteur de rêves (aussi nom donné à un doux parfum attrayant, sensuel) attire les rêves qui y circulent.  Les bons rêves passent à travers l'ouverture, au centre du tissage ressemblant à un disque, et se glissent le long des plumes suspendues jusqu'au dormeur.  Si seulement un coup de baguette du Maestro pouvait suffire à brancher tous les cœurs/pensées à l'unisson sur la musique céleste!  Quant aux mauvais rêves, ne sachant quelle direction prendre, ils n'auront d'autre choix que celui de s'empêtrer dans le tissage où ils resteront pris jusqu'à l'aube pour être anéantis par les premières lueurs du jour...  car la lumière invite à l'écoute d'une symphonie de l'Éveil qui, dans la philosophie bouddhiste, est symbolisée par le LOTUS. 

Sortant de mes rêves, j'entendis soudainement le garçon de table demander à l'ami: "Monsieur prendra-t-il une fine"?  "La perle de Chine" répondit-il énergiquement, et, tout en m'enveloppant de son regard envoûtant, il ajouta:  "apportez donc deux verres et une bouteille?".  "Désolé Monsieur, mais elle n'existe pas ici… en cherchant bien, peut-être la trouverez-vous à Guangzhou, dans la grande "Ville fleurie" " …