Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

INNOCENTES CRÉATURES?
AILÉES-Y VOIR!

 

Normand Lebeau  

Il y a quelques années encore, je croyais que les oiseaux, à l'exception bien sûr des rapaces, étaient des créatures innocentes, voire angéliques, n'existant que pour agrémenter l'environnement par leur beauté et ravir nos sens par leurs chants mélodieux et leurs couleurs vives. Toutefois, la lecture d'un livre de Kit et George Harrison, un couple reconnu de par le monde pour ses écrits sur la nature, m'a permis de les découvrir sous un nouveau jour. Grâce à leurs observations personnelles et au travail d'une centaine de chercheurs venant de tous les coins de la planète, j'ai fait des découvertes bouleversantes sur nos amis à plumes. Faisant fi de la méfiance légendaire des scientifiques à l'égard de l'anthropomorphisme (l'attribution de caractéristiques humaines aux animaux), ils ont défié les conventions et révélé des faits troublants sur la vie sexuelle des oiseaux, ceci avec légèreté (c'est le cas de le dire, car il y a beaucoup de frivolité extraconjugale de la part des deux sexes) et humour. Presque toutes les formes de comportements et de déviations sexuels des humains sont également présentes chez nos amis à plumes : saphisme, prostitution, domination du mâle par la femelle, triolisme, harems des deux sexes, onanisme, pédophilie, nécrophilie et même changements de sexe!

Commençons par le lesbianisme. Les goélands d'Audubon femelles forment des couples et construisent des nids et pondent des oeufs comme les couples conventionnels. Ce phénomène est le résultat d'une pénurie de mâles en état de se reproduire. Voici qui fera plaisir aux féministes pures et dures. Ces dames ne pouvant fertiliser leurs propres oeufs finissent par faire la rencontre de mâles déjà casés qui ne demandent pas mieux que de faire des galipettes extramaritales afin de fertiliser une ou même les deux disciples de Sapho. Finalement, le sperme est la seule chose que peuvent leur apporter ces mâles puisqu'elle se débrouillent fort bien pour tout le reste.

Il existe aussi des oiseaux gais qui vont jusqu'à tenter de convaincre des mâles hétérosexuels qu'ils sont des femelles. Il semble d'ailleurs que les parulines à capuchon soient dignes d'un Oscar. Toutefois, une précision s'impose. Il semble que le comportement homosexuel des oiseaux sauvages mâles soit attribuable, plus souvent qu'autrement, à une erreur quant à l'identité sexuelle chez les espèces où les mâles et les femelles se ressemblent beaucoup.

En ce qui a trait à la bisexualité, les Talèves sultanes se livrent volontiers à des partouzes impliquant leurs soeurs, leurs frères, les demi-soeurs et demi-frères et à peu près tous les membres de la famille y passent, probablement même pépé et mémé. Ce sont de véritables échangistes et quand on les observe pendant la saison d'accouplement, on peut voir les mâles et les femelles dominants faire l'amour ensemble, procéder à des échanges de partenaires avec d'autres couples, puis le mâle dominant d'un groupe batifoler avec un autre mâle et enfin la femelle dominante couvrir une autre demoiselle reproductrice.

Chez les oiseaux, le changement de sexe ne requiert aucune chirurgie et se produit occasionnellement sans le consentement de Monsieur Lecoq ou Madame Lapoule. Des scientifiques ont observé une poule de basse-cour réputée pour être une pondeuse prolifique ayant couvé de nombreux oisillons jusqu'à l'âge de trois ans et demi. Puis, un matin, elle se lance dans un tour de chant et se comporte de plus en plus comme un coq, allant jusqu'à parader. Au bout d'une année, l'ancienne pondeuse devient papa après avoir copulé avec une jeune poule qui lui donne deux oisillons. Un examen posthume de M. Lecoq a révélé qu'il était pourvu de deux testicules en bon état de fonctionnement.

Le cas de l'Accenteur alpin est assez particulier. Comme chez la plupart des oiseaux, le mâle est dépourvu de pénis (en revanche, l'autruche mâle possède une zézette de bonne dimension), mais ses testicules comptent pour 7,7 pour cent de sa masse corporelle pendant la saison d'accouplement. En comparaison, un homme pesant 77 kilos serait équipé d'un boulier pesant 6 kilos plutôt que les 115 grammes approximatifs représentant le poids habituel d'une paire de couilles parvenue à maturité.

Ceux et celles qui se sont déjà livrés à une partie de gens-en-l'air à bord d'un avion savent à quel point il faut être doté de qualités acrobatiques pour consommer un rendez-vous charnel  à dix mille mètres d'altitude. Chez les oiseaux, les martinets à gorge blanche ont l'habitude de copuler en plein ciel, tout en faisant gaffe aux caprices d'Éole.

La femelle vacher est perçue comme une véritable gourgandine par les uns, comme une dame émancipée par les autres, mais tous s'accordent à dire qu'elle a trouvé le moyen de jouir de la vie sans retenue. Les mâles se soucient peu qu'elle se comporte comme une garce et celle-ci compte habituellement une bonne demi-douzaine d'admirateurs qui se disputent ardemment ses faveurs. Quel est donc le secret de cette courtisane aux mœurs légères? Figurez-vous que cette pouffiasse dépose ses oisillons dans les nids d'autres oiseaux et à chaque ponte, elle retire un oeuf du nid d'une autre espèce, le jette et y substitue le sien.. Donc, libre de toute contrainte maternelle, sa progéniture recevant les soins d'un bon foyer nourricier, celle-ci est de nouveau prête à faire la noce avec ces messieurs!

Les cygnes de Bewick sont les oiseaux faisant preuve de la plus grande fidélité envers leur partenaire. Ils demeurent unis jusqu'à la fin de leurs jours et portent même le deuil pendant quelques années lorsqu'un des deux tourtereaux décède.

Les phalaropes ont inversé les rôles traditionnels des mâles et des femelles et chez ce couple, c'est le mâle qui s'acquitte de toutes les tâches domestiques pendant que la femelle se charge de la nourriture et des tâches habituellement réservées à Monsieur.

Le carouge à épaulettes mâle a souvent un harem composé de plusieurs conjointes.

Les buses des Galàpagos privilégient le ménage à trois, partageant les responsabilités familiales et vivant ensemble en parfaite harmonie. La femelle passe souvent sa vie d'adulte en compagnie de deux amoureux.

Le colibri mâle, ce petit volatile coquet qui fait la joie des amateurs d'ornithologie et bouge comme un jouet, est aussi un masturbateur impénitent qui assouvit ses désirs sexuels, lorsque frustré, avec une feuille poussant à un angle convenable.

Il existe bien d'autres exemples d'anthropomorphisme, ceci n'étant qu'une vue d'ensemble des comportements sexuels aviaires. Et maintenant, continuez-vous de tenir les oiseaux pour des créatures angéliques ou les voyez-vous désormais comme des démons de perversité?