Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

L'auto-stoppeuse

Lise Brault  

Nous sommes fin juillet, en 1982, et il est minuit trente.  Je viens de passer la soirée chez une amie et m'apprête à rentrer chez moi.  J'attends l'autobus au coin d'une rue mal éclairée, angle Papineau et Laurier.

Les autobus se font rares à cette heure-ci.  Ça doit faire une bonne quinzaine de minutes que j'attends sous le réverbère et quelques klaxons ont déjà confirmé ma vulnérabilité.

Tout à coup, sur le trottoir d'en face, je vois tituber une jeune femme dans la vingtaine plutôt légèrement vêtue et visiblement éméchée.  Elle semble chercher quelque chose ou quelqu'un car elle descend dans la rue déserte, regarde au loin puis reviens sur le trottoir. 

Elle recommence ce manège à plusieurs reprises et soudain, lorsque des voitures approchent, elle allonge le bras pour faire du stop.  Quelques voitures passent sans la voir et bientôt, l'une d'elle s'arrête.  Le conducteur et elle échangent quelques mots qui semblent la faire rire puis elle monte à bord.  J'entends ensuite claquer la porte du passager et vois l'auto repartir, me laissant à nouveau seule dans le silence de la nuit.

J'ai observé la scène sans mot dire, sans même intervenir pour tenter de protéger la demoiselle. Aurais-je dû? Sans doute aurais-je pu, au moment où elle a allongé le bras, l'inviter à prendre un taxi avec moi.  " C'est pas de tes affaires " me disait une voix intérieure tandis que ma conscience, elle, n'est pas près d'oublier ni la fille, ni le geste (peut-être salutaire) que je n'ai pas posé.

Il y a de cela plus de vingt ans et je n'ai toujours pas cessé de me demander ce qui était advenu à cette fille. Peut-être rien du tout. Ou peut-être le pire. C'est un mystère que je ne résoudrai jamais.

L'enfer, ce n'est ni le feu de la géhenne, ni les démons à queue fourchue.  C'est le sentiment indubitable qu'ici-même, sur terre, on a commis une faute qu'on ne peut absolument pas réparer.