Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

L'ère de la biographie

Normand Lebeau  

Depuis quelques années, de plus en plus de gens ordinaires et moins ordinaires, constatant à quel point il est devenu facile de publier un livre avec tous les outils et logiciels informatiques conviviaux facilement accessibles sur le marché, manifestent l'intention de raconter leur vie. En Afrique, ce sont les griots qui se chargent de transmettre l'héritage culturel par voie orale, un peu comme le font les Amérindiens et au Québec, nous ne sommes pas en reste et notre riche tradition de conteurs continue de se perpétuer à travers des soirées de contes dans des salles bondées. Toutefois, comme les paroles s'envolent et que les écrits restent, bon nombre de Québécois (il s'agit d'un véritable engouement) ont décidé de publier leurs mémoires, à l'intention de leurs proches et de leur descendance, mais il est également tentant, vu les possibilités offertes par l'autoédition, de s'attaquer à l'ensemble du lectorat québécois et même au  marché international. Si vous êtes une personnalité publique et que vous faites régulièrement les manchettes des journaux, rien de plus simple. Toutefois, comment parvenir à attirer l'attention d'un éditeur de premier plan si vous êtes un illustre inconnu? Les éditeurs sont littéralement ensevelis sous une avalanche de manuscrits et vont naturellement accorder la priorité à leurs auteurs maison, qui sont généralement de bons vendeurs, avec pour conséquence qu'il reste peu de place pour de nouveaux auteurs. Actuellement, il semble que le nombre d'auteurs, reconnus ou non et tous genres confondus, soit supérieur au nombre de lecteurs potentiels. Ainsi, pour espérer être publié par un éditeur agréé, l'auteur se doit d'exploiter un thème hautement commercialisable ou être spécialisé dans un domaine bien particulier (p. ex., la recherche scientifique). Chaque maison d'édition possède son créneau et avant d'envoyer un manuscrit, il importe de bien se renseigner sur le type de livre qui y est publié. Dans la majorité des cas, il suffit de consulter le site Internet de l'éditeur pour vérifier si le manuscrit correspond à la politique éditoriale de la maison. Il y a un peu plus d'un an, un homme m'a approché pour écrire sa biographie. Cet homme, un ex-détenu, avait refusé les offres de quelques personnes, dont certains chroniqueurs judiciaires bien connus, qui lui avaient proposé de raconter sa vie vers 1979-1980. Vingt-sept ans plus tard, avec le recul, l'homme a changé d'idée et voit maintenant la chose comme une sorte de testament. Deux options s'offraient à nous : rédiger un document pour la famille et les proches ou dans la foulée de tous les récits de délateurs, criminels et délinquants ayant trouvé leur place sur les tablettes des librairies et bibliothèques, publier une véritable biographie. Jusque-là, j'avais écrit de nombreuses œuvres de fiction (dont deux publiées à compte d'auteur aux éditions de l'Impubliable), mais je n'avais jamais abordé le genre biographique. C'est le défi que j'ai décidé de relever et honnêtement, je trouve beaucoup plus ardu de raconter une histoire vécue que de mettre ma plume au service de mon imaginaire débridé. Après de nombreuses rencontres avec le sujet de cette biographie, des fouilles dans les archives de la Grande bibliothèque et la consultation des dossiers carcéraux de cet ex-détenu réhabilité, je me suis retrouvé avec un manuscrit de plus de 180 pages. Je me suis constitué un comité de lecture maison et une fois le document lu et commenté par cet échantillon de lecteurs, il restera l'étape de la correction finale, la mise en pages finale et le document sera envoyé chez l'imprimeur. Je suis content d'avoir mené ce projet à terme, mais il s'agit d'une tâche colossale et je dirai à tous ceux et celles qui seraient tentés de faire l'expérience qu'il ne faut pas sous-estimer l'ampleur du travail à accomplir. En bref, cette biographie raconte la vie d'un homme qui a connu une enfance difficile dans un milieu familial violent, qui a été envoyé dans un orphelinat où il a été maltraité (tout le monde a entendu parler des Orphelins de Duplessis) et laissé à lui-même, est allé à l'école de la rue, a été recruté par un réseau de voleurs et de pédophiles, exploité et malmené, tant par le système judiciaire que la petite pègre. Révolté et endurci par toutes ces mauvaises expériences, il s'engagea sérieusement sur la voie de la criminalité, d'abord en effectuant des vols, puis devint de plus en plus violent, se forgeant une réputation de bagarreur redoutable, puis son arrogance et son sang-froid en firent un candidat de choix pour une organisation criminelle de taille. Il sera tour à tour collecteur, garde du corps et chauffeur pour ce groupe criminalisé comptant parmi les plus violents de toute l'histoire du monde interlope canadien. Méticuleux, il échappa plusieurs années aux griffes des autorités policières, mais fut victime d'un délateur et se retrouva au violon (et surtout pas pour un orchestre symphonique, car ce n'était pas dans ses cordes!).   

Dans la relation de cette existence peu banale, j'ai essayé, autant que faire se peut, d'éviter le misérabilisme et surtout le sensationnalisme, ce qui est une des conditions sous lesquelles cet homme a accepté de partager les divers épisodes d'une vie en dents de scie, remplie d'événements, d'émotions et de violence. La principale raison pour laquelle nous avons décidé de publier nous-mêmes cette biographie, c'est que nous avons omis volontairement d'y inclure des faits d'armes. Le principal intéressé espère qu'il réussira, à la lecture de ses mémoires, à persuader ne serait-ce qu'un parent de ne pas maltraiter son enfant. Il sait pertinemment que l'argent facilement gagné se rembourse souvent dans la sueur, le sang et les larmes. Du même coup, il nous raconte, à travers sa vision personnelle, une page d'histoire du Québec. Et qui sait, peut-être recevrai-je d'autres offres qui me permettront de relever de nouveaux défis d'écriture!