Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 

LA PHILATÉLIE :
UN PASSE-TEMPS EN PERTE DE VITESSE?

 

Normand Lebeau  

De plus en plus, tout s'automatise. Voilà une dizaine d'années déjà, un collègue de travail avait refusé d'apprendre à jouer au golf, préférant s'acheter un jeu informatisé pour ne pas avoir à socialiser ou faire trop d'exercice. Vu la popularité du courrier électronique, il est permis de se demander si le courrier traditionnel est appelé à disparaître. Dans un tel contexte, quel est donc l'avenir de la philatélie, un art qui requiert temps et patience, notions qui vont à l'encontre de notre société axée sur l'efficacité, le rendement et la vitesse? J'ai voulu m'affranchir sur la question. Pour commencer, je me suis interrogé sur  l'origine de la philatélie. Si des services de courrier ont existé en Chine quatre mille ans avant Jésus-Christ (j'invite les sceptiques à visionner le film Deux heures avant Jésus-Christ, ça leur clouera le bec), le premier timbre, à l'effigie de la reine Victoria, a été émis en mai 1840. Cet objet de collection surnommé « penny black » a été vendu aux enchères pour 2 500 000 francs en décembre 1988 à Zurich.

De nombreux animaux furent utilisés pour transporter le courrier par voie terrestre (allez, un p'tit sourire, mesdames et messieurs les distributeurs officiels du courrier de la Reine). Aux États-Unis, le Pony Express utilisait des chevaux, alors qu'en Afrique du Nord ou en Asie, les chameaux étaient réputés, deux fois plutôt qu'une, avoir la bosse du transport postal.

Le premier timbre français est à l'effigie de Cérès. C'est parmi les premières émissions que se trouvent les grandes raretés d'aujourd'hui. Les premiers philatélistes furent surnommés « timbromanes ». Le timbre est une valeur de placement, sûrement la moins encombrante qui soit, mais représente aussi de grands pans (il semble que certains collectionneurs se pavanent) de l'histoire du Monde. Tant la création du comte Ferdinand Von Zeppelin que les avions, Sherlock Holmes, Mickey Mouse et sa conjointe Minnie, Alphonse Daudet, Victor Hugo, la famille royale d'Angleterre, des acteurs et des chanteurs comme Maurice Chevalier, Elvis Presley, Jacques Brel, les différents jeux Olympiques et les guerres, que des conquérants comme Napoléon 1er et Simon Bolivar ont illustré les timbres au fil de l'Histoire. Une collection de timbres constitue en quelque sorte un musée miniature.

La pincette représente l'accessoire le plus important du philatéliste. Il va sans dire que le fumeur invétéré qui décide d'utiliser des timbres pour se défaire du tabagisme, essoufflé et se traînant à quatre patches, est justement un spécimen à prendre avec des pincettes.

Les timbrés passent à la postérité et un jour, quand il sera rendu dans la quatrième dimension, le noble visage de Jean Chrétien apparaîtra sur les timbres canadiens (ceci changera-t-il la face du philatélisme au Canada? D'un côté, je serais porté à dire que oui).

Quant à son avenir, il y a fort à parier que le nombre de collectionneurs ira en s'amenuisant, mais la valeur des timbres devrait augmenter au même rythme que leur rareté et il y aura toujours des nostalgiques.