Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes

 


Petit chat à la lune ...

Lise Brault  

Il est minuit passé, je viens d'éteindre la télé et me prépare à aller dormir.  Nous sommes à la mi-janvier et dehors, le vent rugit, soulève la neige en bourrasques et cogne à ma porte.  Mais je suis bien, ici, au chaud dans mon salon, dans mon pyjama de flanelle, les orteils enfouis dans la toison de la moquette, et je déambule jusqu'à la fenêtre une dernière fois avant de lever le cap pour la nuit.

Véritable fresque de fougères givrées, la vitre scintille sous les reflets d'une lune minuscule mais d'une brillance extraordinaire. Perché bien haut dans le firmament, l'astre est si petit qu'on le croirait rapetissé sous l'effet du froid.  Dans la douceur de mon home, je frissonne d'aise et bénis le ciel d'être née en ce siècle où le commun des mortels jouit d'un confort auquel les tout-puissants et les princes d'antan ne pouvaient que rêver.

Mais dans ce pays au climat impitoyable où le simple fait de sortir dehors peut vous tuer, il y a encore des hommes qui, ce soir, dormiront dans des abris de fortune. Cette pensée me trouble profondément et pourtant, c'est à toi que je pense en ce moment.  Car c'est toi qui, tous les soirs, viens te blottir sur mon balcon, contre la chaleur bienfaisante de la cheminée.

Je jette un coup d'oeil par la fenêtre et vois, à la lueur incandescente de la lune, ta forme recroquevillée dans un coindu balcon : une touffe de poils gris enroulée sur elle-même, un tout jeune chat, un petit mammifère à sang chaud comme le mien, qui lutte pour sa survie et se méfie de l'engourdissement mortel qui le guette. Tu as beau être armé contre le froid, je suis sûre que tu grelottes; à moins 28º Celcius, impossible ne pas grelotter.  J'aurais tant envie de recouvrir ton petit corps d'un édredon, de te servir un bol de lait chaud ou encore de te t'ouvrir ma porte; mais la seule vue de ma silhouette de bipède suffirait à t'effaroucher.

Non, ne pas troubler ta quiétude...

Fais dodo, petit chat-à-la-lune, petit bum, courailleur de ruelles et chasseur de souris.  Fais dodo et tandis que la neige recouvre peu à peu ton dos, rêve au soleil chaud du mois de mai et aux jardins fleuris où bientôt tu chasseras le mulot, les oiseaux et les papillons foufous. Fais dodo, p'tit chat-chat, et rêve au printemps.