Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

Le mythe de Mu,
Cet autre Continent perdu

  par Muguette Beaurivage 

Dans mon texte de juillet, il était question de l'Atlantide mais ce continent n'était pas le seul qui es exister apparemment, car un autre continent encore plus  important existait dans l'océan pacifique, ce vaste continent dont le centre ce trouvait situé au sud de l'équateur,  s'appelait Mu.

À en juger par les vestiges qui demeure aujourd'hui à la surface des mers, sa superficie couvrait 10,000  km d'est en ouest et environ 5,000  km du nord au sud.  Toutes les iles du pacifique, isolées ou en archipels, faisaient jadis partie du continent de Mu dévastés il y a 12,000 ans par un cataclysme. 

Des tremblements de terres et des éruptions volcaniques détruisirent toute une civilisation et les eaux du pacifique engloutirent toute la population évaluée à soixante millions d'habitants.

Mu fut le berceau de l'humanité et le siège d'une civilisation florissante, très avancée techniquement et spirituellement.

Sa population étaient incroyablement civilisée et ses progrès scientifiques dépassaient tout ce que nous pouvons connaître aujourd'hui, ce qui n'a rien d'étonnant, puisque ce peuple avait deux cent mille ans d'expérience, alors que nos débuts scientifiques ne remontent qu'à 500 ans.

L'Ile de Pâques, Tahiti, les Samoas, les îles Cook,  les Tongas, l'archipel Marshall, les Gilbert, les Carolines, les Mariannes Hawaii et les Marquises sont tous ce qui reste  de cet immense continent dont l'existence est confirmée par d'innombrables légendes indiennes, chinoises, birmanes tibétaines et cambodgiennes, ainsi que par des tablettes, des inscriptions, des symboles découverts dans le Yucatan et en Amérique centrale ou dans les îles océaniennes, sans parler des vestiges préhistoriques d'Amérique du nord, des ouvrages des philosophes de la Grèce antique  et des inscriptions égyptiennes.

Tous ces écrits prouvent que ce grand continent a existé et que ce fut là que l'homme fit son apparition sur la terre, il y a deux cent mille ans.

Contrairement aux atlantes, les muriens étaient un peuple  pacifiques, bons, généreux, paisibles et doux, pour certains le continent Mu n'était autre que le jardin d'Éden de la Bible.

Ce peuple avait un amour inconditionnel pour tout ce qui touchait la nature, entre autre pour les animaux.

La race dominante, sur la terre de Mu, était une race blanche; le peuple était très beau, avec une peau claire ou légèrement dorée, de grands yeux très doux de couleur sombre, et des cheveux noirs raides. En dehors de cette race blanche, il y en avait d'autres, à peau jaune, brune ou noire. Mais elles ne dominaient pas.

Ces habitants de Mu étaient de hardis marins et navigateurs qui parcouraient le monde à bord de leurs vaisseaux de l'océan de l'est à celui de l'ouest et des mers du nord à celles du sud. Ils étaient également de grands architectes qui bâtissaient des temples immenses et des palais en pierre. Ils sculptaient et dressaient aussi de gigantesques monolithes, comme monuments.

Il y avait sur la terre de Mu sept villes principales, sièges de la religion, des sciences et de l'érudition. Et beaucoup d'autres grandes villes et agglomérations étaient disséminées sur les trois terres.

De nombreux ports étaient construits à l'embouchure des fleuves d'où les navires partaient pour tous les horizons, et où le commerce était florissant. La terre de Mu était le grand centre de la civilisation et du commerce; tous les autres pays du monde n'étaient que ses colonies. Ses navires transportaient sans cesse des passagers et des marchandises vers les diverses colonies.

Il s'avère également que Mu était la  `` Mère-Patrie ``  d'où  partirent les diverses vagues colonisatrices qui dirigeais   l'ensemble de la planète. 

La fabuleuse Atlantide n'étant dans ce cas, qu'une simple colonie de l'extraordinaire continent Mu.

Comme pour l'Atlantide, l'histoire de Mu, éveillaient bien des curieux positivement ou négativement, de nombreux chercheurs tentèrent d'élucidé le mystère du continent  perdu de Mu,  mais c'est  l'archéologue William Niven qui par ses découvertes fut l'un des premiers à percer ce grand mystère de Mu, et sans aucuns doutes le Colonel Jim Churchward  celui qui donna une partie de sa vie  dans des recherches  et des fouilles acharnées  pour finalement être en mesure de décortiquer une partie du mystère de Mu.

J'aimerais croire que Mu ou la  Limurie soit le fameux paradis terrestre ou le jardin d'Éden enfin retrouvé.