Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Autres textes


 

Les Gardiens du Seuil

  par Muguette Beaurivage 

A la frontière des deux mondes, se tient le Gardien du Seuil. Sa rencontre est la rencontre avec soi-même.

Mais qui sont-ils ces Gardiens du Seuil ? Est- ce positif ou négatif ?

Je dirais que c'est surtout très négatif, car ce gardien du seuil s'appelle aussi le mental. Il reflète le négatif en nous et il a un grand rôle à jouer dans notre incarnation.

Sur le Seuil du monde spirituel nous rencontrons un Être spirituel qui se distingue de tous les autres êtres spirituels que nous pouvons rencontrer dans les mondes suprasensibles : C'est le Gardien du Seuil. Il se revêt de nos faiblesses, de ce qui nous cause non seulement des soucis, des chagrins, mais souvent de l'horreur, de la honte et du dégout : nous contemplons ce que nous sommes.

C'est une rencontre avec soi-même, mais en vérité, avec une entité autre que celle que nous connaissons.

La peur est sans aucun doute l'une des manifestations la plus courante, la peur domine beaucoup de situations et jette souvent son ombre sur les moments heureux de la vie.

La peur de la perte des amis ou des êtres chers, de la santé, de l'argent, la peur d'échouer, celle qui prend racine dans le doute, celle de la mort (commune à toute l'humanité), celle de la grande illusion du plan astral, et celle de la solitude évidemment.

Ce gardien provoque notre convoitise, nous oblige à entreprendre une action méritoire car, pour triompher, il faut savoir surmonter les obstacles, il faut dominer sa peur, il faut vaincre toutes les difficultés qui ne manquent pas de surgir. Ce dragon (gardien du seuil), gardien d'un bien ou d'un secret qu'il connaît, nous oblige à nous vaincre nous-mêmes, à dépasser notre nature élémentaire; il est celui qui permet que nous nous affirmions en faisant la preuve de nos vraies valeurs; il est un mal nécessaire. Par lui l'homme se régénère.

Ce dragon fabuleux qu'es le gardien du seuil, représente le coté animal que chaque homme porte en lui.

Quand nous comprendrons que le bien et le mal sont la même énergie vécue différemment pour le plus grand bien de l'expérimentateur, nous ne culpabiliserons plus par rapport à nos actes, par rapport à nos paroles, par rapport à nos pensées. Il faut seulement reconnaître cela.

A partir du moment que nous recontraîtrons ce que nous sommes, nos pensées, et nos paroles, nos sentiments quels qu'ils soient, nous pourrons intervenir, si nous restons butés, si nous voulons toujours avoir raison, nous ne progresserons pas parce que nous donnons toujours l'énergie à une partie de nous-mêmes, celle qui ne nous fait pas forcément avancer.

Pour comprendre et intégrer nos expériences et afin qu'il n'y ait pas de révolte, il faut que nous sachions que nous avons consciemment programmé toutes les expériences que nous vivons, aussi difficiles soit-elles, avec l'aide de nos guides évidemment.

A partir du moment où nous aurons accepté cela, nous ne rendrons jamais personne responsable de tout ce qui peut arriver et, à la limite, nous devrions même être heureux de pouvoir dépasser en permanence tous les défis que nous avons programmé pour cette incarnation.

Peut-être que le Gardien du seuil sera moins redoutable à la suite des changements positifs opérés sur nous…