Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Julie_Leblanc_etoiles_droit

Autres textes

Céliba-Terre

Julie_Leblanc_carte

 

  par Julie Leblanc 

Je vous parle du célibat aujourd'hui parce que je constate que le célibat est le fléau des relations de couple maintenant. En fait, de tout temps dans l'histoire, les relations de couple ont commencé par des associations. C'est ainsi que pour assurer leur survie sur terre, certaines personnes se sont collées sur les plus forts pour se simplifier la vie. Dans ces associations, certains ont commencé à se laisser dominer par ceux qui les ont pris en charge à ce moment-là. Il y a donc eu une diminution de l'autonomie des uns et une augmentation du contrôle par les autres. Donc, pour avoir l'impression de s'améliorer, nous avons cédé notre pouvoir, afin de répondre à un besoin d'alléger nos existences, et d'en payer le prix.

Il y a plein de gens qui n'ont pas compris les règles du cœur. On ne se marie pas pour s'associer ou pour combler un besoin. Il s'ensuit que peu de gens vont réussir leur vie de couple et que cet enfer, c'est nous qui le créons. Historiquement, c'est au moment où d'autres personnes s'en sont mêlées que ça a renversé la situation. Par exemple, le père qui utilise sa fille comme monnaie d'échange, qui se donne le droit de faire offrande de sa fille, pour combler certains manques qui lui sont propres, pour attirer l'attention, pour avoir une vague illusion de pouvoir sur quelqu'un d'autre. C'est là que les fils de l'histoire se sont emmêlés d'avantage.

Nous avons ancré un pouvoir décisionnel qui fonctionne sur un conditionnement, celui de placer l'être cher, le conjoint sur un piédestal. Mais quand l'amour commence-t-il ? Le véritable amour s'installe lorsqu'on commence à dépasser la reconnaissance du besoin. C'est comme ça que le couple commence à construire ensemble, dans le partage et l'équité à tous les niveau. C'est alors seulement que la magie de l'amour s'installe véritablement.

Je bénis le ciel sincèrement que dans cette incarnation-ci, ce soit moi qui dirige ma vie émotionnelle/personnelle/professionnelle/maritale. Et qu'est-ce que j'en fais de ça? De mon pouvoir décisionnel?

Est-ce que je me respecte? Est-ce que je m'écoute? Est-ce que je m'accueille dans tout ça? Si Je ne m'écoute pas, si je ne développe pas mon estime de soi et si je continue à céder mon pouvoir à l'extérieur, je deviens mon propre ennemi, et c'est cette vibration qui détruit tout au niveau du plexus solaire. Je vais donc continuer à accumuler les défaites, à moins d'un détachement spectaculaire et d'une reconnaissance de l'être que je suis.

Nous ne sommes pas tous seuls à vivre ca. Nous sommes arrivés avec le bagage de ce que nos mères ont vécu depuis des siècles, soit une soumission qui se perpétue de génération en génération. D'où l'importance de se libérer de son égo et de sa colère face à la mère, face au père et face aux parents. Ce sont nos mère qui ont voulu se libérer et nous ont conduit à une renaissance tranquille, où l'on s'offre et s'ouvre à l'amour de ce que l'on est. Mais tout ce cheminement a pris des millénaires et cela nous prend encore tous à la gorge aujourd'hui, car nous n'avons pas fini de nous libérer. On s'étouffe avec ça. On essaie de s'aider et de retrouver de l'air, pour reprendre son existence en main.

Mes choix ont toujours été animés d'un grand rêve, porteur de liberté. Je vois un champ en joie, avec le cœur ouvert, mais un coeur qui a saigné. Ce coeur, il peut et doit être réparé par la lumière, la connaissance, l'amour, le pardon, la compassion, la reconnaissance de soi et de ce qui en est, l'acceptation, la libération et le remplacement par de nouveaux codes de lumière qui proposent la paix en soi. C'est à partir de ce moment là, que l'on peut commencer à respecter l'autre.

En effet, le cœur a besoin d'être rétabli sur une fréquence porteuse de lumière. La voir devant (sa lumière), c'est une chose, mais on ne peut pas rester spectateur de nos vies et de notre lumière, le temps que le spectacle se déroule, pendant que nous sommes au balcon à observer. On a besoin de participer plus que ça et de s'impliquer, de ramener sa lumière en son centre-coeur, de s'habiter pleinement, véritablement et d'être tout simplement. Et c'est un chemin que plusieurs âmes sont prêtes à entreprendre ensemble, en tant que travailleurs de lumière.

Nous sommes nombreux à être sur la voie de l'évolution et il faut  comprendre que nous ne pouvons pas corriger certaines fréquences sur la terre, car nous devons entreprendre un chemin séparé, pour construire et se rapprocher de sa flamme du cœur, bien avant de pouvoir se matérialiser dans la vie avec une autre personne aussi consciente que soi et de former un couple véritable.

Peu d'histoires de coeur dans notre livre de vie ont réussi à se fonder correctement sur les fréquences du cœur harmonisé, donc beaucoup d'accrochages ont généré de grandes douleurs ou blessures émotionnelles. Les gens sont immatures parce qu'ils sont blessés, qu'ils ont été trahis ou déçus et ils restent co-dépendants et insolents dans leur vision. Ils sont parfois bons, parfois mauvais.

Une chose est certaine, c'est que rien n'est immortel sur la terre et que de toute façon, ca va se terminer par une séparation, ne serait-ce que celle causée par la mort du corps physique un jour. C'est à ce niveau que cela demande une compréhension combative de l'existence, afin de pouvoir  transmuter tout ça ou du moins, en prendre conscience, ce qui nous permettra de l'accueillir et de l'intégrer. Tout ceci prend de la patience et du don de soi, du courage, de la volonté, de la bienveillance et de la détermination pour être en paix. C'est exigeant la croissance spirituelle ; il faut continuellement se mettre à jour à tous les niveaux. À ce stade là, on a également atteint la paix avec le père.

Ça fait sept ans de mon existence que je suis célibataire et divorcée. Je me suis permis de reprendre mon existence en main, dans mon pouvoir créateur. J'ai mis fin à mes insatisfactions personnelles en me choisissant. J'ai choisi de suivre mon égo positif et en me respectant, ça m'a permis de faire les bons choix pour moi. Je peux enfin dire que je suis une personne heureuse dans la vie et je sais apprécier ce que je suis aujourd'hui et ce que je me suis permis de vivre. Je me suis détachée de l'Illusion, parce que je me suis autorisée à mieux me comprendre, tout en me respectant et en m'accueillant.

Sincèrement, je n'aurais pas pu entreprendre tout cela, si j'avais eu un «partenaire» stable qui aurait influencé mon pouvoir d'une quelconque façon, ou dilapidé mon attention et mon temps dans une autre direction. Je me suis entraînée à développer mes talents et je ne m'ennuie pas. J'ai eu beaucoup d'hommes de passage, d'une durée plus ou moins longue. Je me suis identifiée face à ça, et je dois vous avouer que je suis devenue, en quelque sorte, professionnelle dans mon vécu et mes expériences de célibataire et que je peux maintenant passer à l'enseignement de ce que je maitrise à certains niveaux.

C'est à moi qu'il revient d'entreprendre ce voyage sur le thème du célibat et ce de plusieurs façons.

Premièrement, j'aimerais vous aider à comprendre comment ça fonctionne le célibat en 2018. Quels sont les pièges à éviter? Ceux qui sont en couple et qui sont en questionnement, cette chronique va vous éclairer aussi. J'aimerais vous amener à comprendre pourquoi certaines choses ne fonctionnent pas dans votre couple et comment vous positionner là-dedans.

Deuxièmement, je vais recruter et consolider mes chroniqueurs, ensuite j'ouvrirai le volet publicité. Par la suite, je vais démarrer mon agence de rencontres pour célibataires et je vais les mettre en relation à partir de leur couleur d'âme. Alors oui, j'ai plein de projets. C'est pour ça aussi que je suis seule. Ça me permet d'entreprendre ma carrière efficacement, parce que mon énergie n'est pas éparpillée au-delà de ce que j'investis comme temps pour mes enfants, et pour la business que je fais rouler.

On pourrait dire que je ne m'autorise plus des relations de passages, parce que c'est trop lourd de conséquences.

Dans la prochaine chronique je vous parlerai des conséquences de ces relations de passage. Soyez bénis! Namasté
 

Julie Leblanc n.d
n.d. animatrice, auteure, médium multidisciplinaire
En collaboration avec la revue Ma Julie
Téléphone: 450-794-1965

Courriel: enprovenancedesetoiles@gmail.com
pour voir les sites de nos collaborateurs