Vous cherchez une auto familiale, une idée de décoration, de rénovation. un voyage vacance, un bijou, une banque, un produit naturel écologique, une vitamine santé, un restaurant, un vétérinaire.

Julie_Leblanc_etoiles_droit

Autres textes

Rencontre d'âme
avec Barak Obama

Julie_Leblanc_carte

 

  par Julie Leblanc 

Ma contribution énergétique en politique est apparue lors du mouvement Barak Obama. Je me rappelle un groupe dans lequel j'étais pour une méditation guidée et les femmes étaient en extase devant cet homme, comme quoi il est extraordinaire, et que pour une fois, c'était un travailleur de lumière qui était en fonction essentielle, pour une mission de la Terre.

Moi aussi, je l'ai toujours aimé, naturellement! Ça s'est fait tout seul pour lui et sa famille, dont j'ai toujours approuvé les bons choix, le respect et l'honorabilité. Jusqu'au jour où son âme est venue me chercher, pendant le début de son premier mandat. Dans un premier temps, notre rencontre a eu lieu la nuit, pendant que je dormais. Je sais faire la différence entre un rêve, qui nettoie le subconscient, et les contacts de l'âme, qui passent souvent de cette façon-là.

Je l'ai rencontré ; nous étions dans un salon décisionnel, hors de la Maison Blanche, dans les Hamptons. Il était assis sur un divan, très décontracté et à l'aise avec la situation. Et d'un état de ''ça ne me dérange pas'', il me donnait carte blanche pour corriger des trucs en énergie que je voyais et que je pouvais arranger. Je fus très surprise de sa confiance, pour une première rencontre surtout. Et là, j'ai vu le passage dans mon livre de vie, pourquoi il était là sur ma route, et comment ça m'aidait, moi aussi, à intégrer des nouvelles fréquences pour corriger les miennes, en résonance avec les siennes qui marchent mieux, pour réussir à construire quelque chose de phénoménal.

La première chose qu'on m'a montrée, ce sont quelques poignards énergétiques à enlever. Il y en avait qui venaient de son passé politique, surtout de sa campagne, et d'autres karmiques, comme des vieilles programmations reliées à l'esclavage d'antan, avec lesquelles il se battait. Ç'a tout de suite corrigé des fréquences à son aura, son cœur, sa gorge et son 3e œil. L'intégration de son corps de lumière réapparaissait, son intérieur est revenu à briller instantanément. Plusieurs couches de son aura ont profité de ce jaillissement; même ses racines dans la terre en ont bénéficié, ainsi que toute sa partie cosmique. Bien que la lumière fût majoritairement blanche avec un peu de vert au début, plus on allait haut, plus la couleur orange a pris place dans sa fréquence. Je le voyais comme une entité de lumière orangée, et il a commencé à écrire à partir de son troisième œil et la gorge. Le texte sortait tout seul de ses chakras, pareil comme si on ouvre une hose à eau, mais des mots coulaient.

Les connaissances de Barak ont été recueillies dans de belles grosses mallettes en bois, du même type que celles d'époque, où on mettait nos vêtements lorsqu'on voyageait en carriole. On me dit qu'il va y revenir quand il aura le temps pour écrire, mais que en attendant, son verbe avait débloqué. J'ai compris qu'il intégrait une partie de son être et de qui il est, et je l'ai béni pour ça.

Il revient sur son divan, il rit et se détend de ses transformations. Son équipe de sécurité se place différemment dans la pièce, et là, quelques personnes reçoivent des corrections énergétiques dans leurs corps éthériques, même dans les chakras aussi. Il y a eu un grand prisme qui est sorti de la Terre et qui est monté haut dans les airs, couvrant ainsi le périmètre des énergies déployées avec ce travail. Il y a eu une grosse flamme en filet qui est passée à la hauteur de la tête, dans le prisme. Il y a eu des entités de l'ombre qui ont été décollées de leurs fonctions.

Toujours dans le mouvement, Barak me montre ses racines. Il y a un gigantesque cylindre noir, comme un tube infini, qui aspire comme un immense trou sans fin. Je réalise la surcharge de responsabilités, et l'influence des États-Unis sur la Terre. De toute évidence, il ne sait pas comment gérer le phénomène énergétiquement, et moi aussi c'est pareil. Je n'ai jamais vu ça et je ne sais pas quoi faire, je suis dépassée par la situation.

Alors je me dis que si c'est porté à la situation, c'est qu'on peut faire quelque chose. Je me recentre, j'utilise mes chants du cœur et ma voix pour envoyer une fréquence dans le plus gros corridor que j'ai vu au monde. Dans mon cœur toujours, je fais appel à la structure angélique, celle des maîtres ascensionnés, à l'aide de toutes les civilisations de lumière que je connais dans les univers, jusqu'à réveiller Dieu pour intervenir selon son grand plan. Je me suis servie de la prière, de l'amour que j'avais pour la bonté de la Terre, et j'ai rassemblé aussi toutes les vies énergétiques qui servent la lumière sur la planète. L'énergie était très puissante, et je me rappelle de voir la magie de la vie s'opérer à travers les yeux de Michelle, qui regardait tout ça s'orchestrer devant elle, devant nous!

Un ange m'a escortée pendant que le processus était activé, et m'a ramenée chez moi, me disant que j'avais fait ce que j'avais à faire, et que cela était très apprécié. On m'a donné un bouton de fleur qui mène en lien avec Barak si j'ai besoin de le contacter un jour. J'ai aussi offert à l'ange une rose mauve pour qu'il la remette à M. Obama, si lui avait besoin de revenir à moi un jour. Ce fût mon premier contact avec lui, sa femme, son équipe.

La deuxième rencontre est spéciale aussi. Même cadre : on est venu me chercher la nuit, mais cette fois, on m'a amenée dans la salle à manger familiale. Il y a sa mère, sa femme et lui. Il y a seulement un petit litige entre les trois, mais c'est important d'ouvrir les consciences et d'apporter les libérations énergétiques, entre autres sur ce que sa mère est prête à laisser partir, et de se réparer aussi.

Plus les parties s'entendent, plus elles sont en reliance, et plus les transformations s'opèrent chez les trois sujets en même temps. Ç'a duré un bon moment quand même. Sa mère avait de gros morceaux à passer en lien avec le père de Barak. Je sais, en revanche, que ça s'est placé avant que je m'en aille. J'ai eu la chance aussi de partager de petits scones avec du thé, avant de quitter. Ils ont réussi à s'accorder pendant ce moment-là. Après les transformations, on peut en parler calmement après. C'est ce qui est arrivé.

Je ne les ai pas revus depuis, les Obamas. Barak a pu faire 7 autres années de son mandant, protégé. Quand je vois des extraits d'eux sur internet, je les gratifie, je les bénis, et je suis heureuse qu'ils soient là. Un jour qui sait, je pourrais faire une suite à cet article.

Julie Leblanc n.d
n.d. animatrice, auteure, médium multidisciplinaire
En collaboration avec la revue Ma Julie
Téléphone: 438-794-1965

Courriel: majulie@live.ca
pour voir les sites de nos collaborateurs